• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] SIMONE GBAGBO : « J’AI SUBI HUMILIATION SUR HUMILIATION DURANT CE PROCÈS »

[ACTUALITÉ] SIMONE GBAGBO : « J’AI SUBI HUMILIATION SUR HUMILIATION DURANT CE PROCÈS »

L’ex première dame de la Côte d’ivoire Simone Gbagbo écope finalement d’une peine de 20 ans de prison d’après le verdict donné par la justice ivoirienne ce mardi, au lieu de 10 ans requis par le parquet la semaine dernière.

Elle est condamnée pour « attentat contre l’autorité de l’État, participation à un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public », lors de la crise post-électorale de 2010 faisant près de 3000 morts dans le pays.
D’autres personnalités du régime de l’ancien président Laurent Gbagbo ont eux aussi été condamnés à des peines de prison variant selon leur degré de participation à la crise.

Les généraux Brunot Dogbo Blé (ex-commandant de la Garde Républicaine) et Vagba Faussignaux (ex-commandant de la marine nationale) sont pour les mêmes motifs que Mme gbagbo condamnés à 20 ans de prison.
L’ancienne présidente des « femmes patriotes », Geneviève Bro Grégbé, prend 10 ans de prison et cinq ans de privation de ses droits civiques.

Michel Gbagbo, fils de l’ancien président, le vice-président du Front populaire ivoirien (FPI), Aboudrahamane Sangaré et l’ex-gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Philippe Henri Dacoury-Tabley, écopent de 5 ans de prison et 5 ans de privation de leurs droits civiques pour « trouble à l’ordre public et coalition de fonctionnaires ».

L’ex-Premier ministre, Aké N’gbo, les anciens ministres Désiré Dallo, Kata Kété, Danielle Boni Claverie, Christine Adjobi et Alcide Djédjé sont condamnés à 24 mois de prison avec sursis.

Enfin, le président du FPI, Pascal Affi N’guessan, s’en sort pour sa part avec seulement 18 mois de prison avec sursis, malgré sa participation active à la crise.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook