• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] RDC : L’OPPOSANT VITAL KAMERHE RENVOYÉ DEVANT LA COUR CONSTITUTIONNELLE.

[ACTUALITÉ] RDC : L’OPPOSANT VITAL KAMERHE RENVOYÉ DEVANT LA COUR CONSTITUTIONNELLE.

Le procès de l’opposant Vital Kamerhe devant la Cour suprême de justice s’est arrêté net ce lundi. La cour a estimé que c’était désormais à la nouvelle Cour constitutionnelle de se prononcer. Vital Kamerhe est poursuivi pour diffamation par une députée de la majorité présidentielle mais la procédure engagée devant la Cour suprême avait été contestée par les avocats de Vital Kamerhe qui avaient déposé, la semaine dernière, un recours devant la Cour constitutionnelle. L’audience de ce lundi a été caractérisée par des heurts en dehors de la salle.

C’est un contentieux électoral qui remonte à 2011. La députée du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Wivine Moleka, la plaignante, et le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, l’accusé, avaient trouvé un arrangement à l’amiable mais, à l’initiative du parquet général de la République, l’affaire a rebondi il y a quelques mois.

Les deux parties se sont ainsi retrouvés devant la Cour suprême de justice. Au rythme des exceptions soulevées par la défense de Vital Kamerhe, les audiences se sont succédées jusqu’au lundi 13 avril, lorsque la Cour suprême de justice s’est rendue à l’évidence, à savoir qu’elle ne peut plus traiter cette affaire.

Incidents en marge de l’audience

L’opposant Vital Kamerhe et ses avocats avaient déjà saisi la Cour constitutionnelle qui avait été mise en place la semaine dernière. Ils ont évoqué l’inconstitutionnalité de la procédure qui se déroulait devant la Cour suprême de Justice.

Et pendant que les débats se tenaient dans la salle trop étroite de la bibliothèque du ministère de la Justice, à l’extérieur, les militants de l’UNC ont été attaqués par des manifestants qu’ils ont identifiés comme appartenant au PPRD, le parti présidentiel. Le dernier bilan fait état de nombreux blessés parmi lesquels une journaliste. La police est intervenue pour séparer les protagonistes.

 

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20150414-rdc-vital-kamerhe-proces-cour-constitutionnelle-supreme-wivine-moleka/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook