• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] PLUS DE 35 000 NOUVEAUX RÉFUGIÉS CENTRAFRICAINS IDENTIFIÉS EN RDC

[ACTUALITÉ] PLUS DE 35 000 NOUVEAUX RÉFUGIÉS CENTRAFRICAINS IDENTIFIÉS EN RDC

Le porte-parole des agences humanitaires, Sylvestre Ntumba, a déclaré, mercredi 27 mars, que plus de trente-cinq mille nouveaux réfugiés centrafricains ont été enregistrés en Equateur et en Province Orientale « depuis les derniers développements politiques et sécuritaires en République centrafricaine ». Plus de trente mille centrafricains ont trouvé refuge dans le Nord-Ubangi (Equateur) et cinq mille dans le Bas-Uele (Province Orientale).

Au terme des combats avec l’armée centrafricaine, samedi 23 mars, les rebelles de la Seleka ont pris le contrôle de Bangui, la capitale centrafricaine, renversant le régime de François Bozize.
Cet afflux de réfugiés dans ces deux provinces préoccupe les humanitaires qui craignent de voir s’aggraver la précarité de la population locale notamment avec une crise alimentaire, a affirmé Sylvestre Ntumba, au cours de la conférence des agences des nations en RDC.

Dans la ville de Zongo en Equateur, par exemple, a-t-il indiqué, les capacités d’accueil des réfugiés sont très limitées.
« Les humanitaires craignent de voir la situation de précarité de la population locale s’aggraver avec une crise alimentaire et d’autres problèmes liés à la survie. Le Haut commissariat des réfugiés (HCR) a commencé la relocalisation de certains refugiés récemment arrivés vers le camp des refugiés de Orobe situé à 14 km de Zongo », a déclaré Sylvestre Ntumba, ajoutant « des missions sont en cours sur le terrain afin d’évaluer la situation des réfugiés ».
Cependant, il a expliqué que plus de six mille personnes ont déjà bénéficié de la distribution des vivres du Programme alimentaire mondial (PAM). « Cette semaine, des distributions sont prévues pour quelque 3 200 autres réfugiés », a-t-il poursuivi.

« Avec le flux continu des réfugiés le PAM a prévu l’envoi des vivres supplémentaires par barge de Kinshasa vers Mbandaka. L’arrivée de la saison de pluie risque de perturber les opérations d’assistance », a souligné Sylvestre Ntumba.
De son côté, le porte-parole militaire de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC(Monusco), le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse, a confirmé la présence parmi ces réfugiés des éléments des forces de sécurité centrafricaines, des officiels et des membres de la famille de François Bozize.

Source: RadioOkapi

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook