• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] OBAMA REFUSE DE FOURNIR LE SÉRUM ANTI-EBOLA AU NIGÉRIA

[ACTUALITÉ] OBAMA REFUSE DE FOURNIR LE SÉRUM ANTI-EBOLA AU NIGÉRIA

Barack Obama a déclaré ce mercredi 6 août, que les États-Unis n’étaient pas du tout prêts à fournir le sérum anti-ebola, baptisé sérum Zmapp, aux pays touchés par la fièvre hémorragique.

« Il est trop tôt pour envoyer le médicament expérimental d’Ebola en Afrique » a-t-il dit.

Selon le Chef d’État, les États-Unis préfèrent rester prudents, car ce sérum serait encore « très expérimental », donc pas tout à fait sûre à 100%.

« Je pense que nous devons laisser les scientifiques nous guider. Et je ne pense pas que toutes les informations reçues approuvent l’utilité du médicament (…) Je pense que c’est prématuré pour moi de le dire parce que je n’ai pas assez d’informations. Je n’ai pas suffisamment de données à l’heure actuelle pour donner une opinion à ce sujet. Les pays touchés sont les premiers à admettre que ce qui s’est passé a dépassé les systèmes de santé publique. Ils n’étaient pas en mesure d’identifier et isoler les cas assez rapidement. Par conséquent, il s’est propagé plus rapidement que ce qui a été typique avec la flambée périodique Ebola qui a eu lieu auparavant. » a-t-il ajouté.

Le Nigéria, très inquiet depuis l’arrivée du virus Ebola dans sa capitale économique Lagos (ville à 15 millions d’habitants), et la découverte d’un troisième cas, a rapidement sollicité le fameux sérum.

C’est ainsi qu’une demande officielle a été faite aux autorités américaines par l’intermédiaire de son président Goodluck Jonathan.

Réponse négative de Barack Obama, au lendemain du Sommet États-Unis/Afrique qui semblait rapprocher plus que jamais les deux continents, en particulier les deux pays.

10516725_10153128790228298_3657529187115085700_n

Plus de 50 dirigeants africains ont participé au Sommet, au terme duquel les États-Unis se sont engagés à investir plus de 33 milliards de dollars sur le continent africain. Obama a également promis aux pays africains de les aider à combattre à la fois l’insécurité croissante et les maladies.

57646489302a418e6031fedba3ee6c19-1407251017

Pour rappel, un médecin bénévole et son assistante, tous deux Américains, avaient été rapatriés du Liberia vers les États-Unis, après avoir contracté le virus Ebola, et auraient été guéris suite à l’administration de ce fameux sérum.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video