• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] NIGÉRIA : UN ATTENTAT QUI PORTE LA MARQUE DE BOKO HARAM ?

[ACTUALITÉ] NIGÉRIA : UN ATTENTAT QUI PORTE LA MARQUE DE BOKO HARAM ?

Un attentat visant une église dans la ville de Kaduna, au nord du Nigeria, a fait au moins sept morts et 145 blessés. Le kamikaze a essayé de projeter une voiture piégée à l’intérieur de l’église au moment le service religieux. Le quartier Malali, où s’est déroulée l’attaque a été à plusieurs reprises la cible de la secte islamiste Boko Haram. L’attentat, qui n’a pas été revendiqué, porte la marque du groupe islamiste violent. Depuis le début de l’année, Boko Haram a commis 14 attaques contre des églises catholiques ou des rassemblements de fidèles, ainsi qu’un attentat contre un temple évangélique. Elles ont fait en tout plus de 140 morts.

Les attaques contre des chrétiens et des postes de police, principalement dans le nord du pays, ont commencé en 2009. Elles ont souvent entraîné des représailles de la part des chrétiens. Une véritable guerre qui a déjà fait plus de 2 800 morts, selon l’ONG Human Rights Watch. Le but avoué de Boko Haram est de créer un État islamique dans le nord du Nigeria, dont les habitants se plaignent d’être délaissés par rapport au sud majoritairement chrétien, plus développé et où se trouvent les puits de pétrole.

Boko Haram qualifie le gouvernement, pourtant dirigé par un président musulman, d’«impie», mot-clé de la terminologie djihadiste. Il interdit aussi le vote, le port de chemises et de pantalons, et l’éducation occidentale. En haoussa, la langue locale, Boko signifie «faux» mais désigne aussi toute forme d’éducation à l’occidentale. Haram signifie «interdit» comme en arabe.

La résistance à tout ce qui est occidental ne date pas d’aujourd’hui. Elle a commencé avec la dissolution en 1903, par le colonisateur britannique, du califat de Sokoto. Les groupes comme Boko Haram vivent dans la nostalgie de cet empire peul fondé par Ousmane Dan Fodio, qui proclama le djihad au XIXe siècle. Rassemblant une armée, il régna sur le nord du Nigeria et des parties du Cameroun et du Niger.

Les forces de sécurité nigérianes ont abattu en 2009 le premier chef de Boko Haram, Mohammed Yusuf. Ce prêcheur avait fondé le groupe en 2002 autour d’un complexe comprenant mosquée et écoles coraniques à Maiduguri. Le leader actuel, Aboubacar Shekau, a été accusé en 2011 d’entretenir des liens avec al-Qaida.

Après l’explosion dans l’église catholique dimanche, de jeunes chrétiens armés de machette et de bâtons sont descendus dans les rues de Kaduna, s’en prenant à des personnes qu’ils pensaient être musulmanes. L’une d’entre elles a été brûlée vive. Après avoir condamné l’attentat, le président Goodluck Jonathan s’est engagé à combattre plus fermement «tous les actes de terreur et de violence».

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook