• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] NIGERIA : BOKO HARAM KIDNAPPE 400 FEMMES ET ENFANTS

[ACTUALITÉ] NIGERIA : BOKO HARAM KIDNAPPE 400 FEMMES ET ENFANTS

Boko Haram a de nouveau frappé au Nigeria où le groupe terroriste a kidnappé 400 femmes et enfants.

La groupe terroriste nigérian a de nouveau frappé au nord-est du Nigeria, vers la frontière avec le Tchad. En effet, mardi soir, l’agence Reuters rapportait que Boko Haram a kidnappé plus de quatre cents femmes et enfants, à Damasak .

Pourtant, il y a une dizaine de jours, le contrôle de la ville avait été repris par les forces armées tchadienne et nigérienne. Mais c’était sans compter avec la ténacité du groupe terroriste qui est pourtant annoncé affaibli, notamment avec l’annonce de son allégeance à l’Etat islamique. Selon Souleymane Ali, un habitant de la ville, « ils ont pris 506 jeunes femmes et enfants. Ils en ont tué environ cinquante d’entre eux avant de partir ».

Le site poursuit avec le témoignage de ce commerçant exerçant à Damasak, qui a assuré que son épouse et ses trois filles avaient également été capturées par le groupe terroriste. « Deux d’entre elles devaient se marier cette année. L’organisation a dit « Ce sont des esclaves, donc nous les prenons, car elles nous appartiennent  » ». Souleymane Ali de confier à Reuters que « nous avons vu les pires choses que vous puissiez imaginer. Ils ont tué tous nos amis, nos familles ».

Cette nouvelle attaque a eu lieu à quelque trois jours des élections présidentielles qui doivent se tenir samedi au Nigeria. Un signal fort qui prouve une nouvelle fois que l’armée nigériane est incapable de maîtriser, comme elle le promet, le groupe terroriste dont les exactions continuent d’inquiéter au Nigeria et à l’international. En avril 2014, plus de 268 lycéennes avaient aussi été enlevées par le groupe terroriste Boko Haram. A ce jour, aucune nouvelles d’elles.

Source :

http://www.afrik.com/nigeria-boko-haram-kidnappe-400-femmes-et-enfants

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook