• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LORETTA LYNCH, LA FEMME QUI FAIT VACILLER LA FIFA

[ACTUALITÉ] LORETTA LYNCH, LA FEMME QUI FAIT VACILLER LA FIFA

Loretta Lynch est devenue récemment la première femme noire à diriger le ministère américain de la Justice a frappé mercredi un grand coup contre la corruption dans le monde du football.

Dès sa confirmation fin avril par le Sénat américain, la ministre avait annoncé sa détermination à poursuivre les cols blancs et autres élites, soulignant que personne n’était « au-dessus des lois ».

Le 27 mai à New York devant un parterre de journalistes, Loretta Lynch n’a pas mâché ses mots: « Ces inculpations témoignent d’une corruption endémique, généralisée et profondément ancrée à la fois à l’étranger et ici aux États-Unis » du football mondial, a fustigé l’ancienne procureure de 55 ans.

« La Coupe du monde 2010 (…) a été attribuée à l’Afrique du Sud, pour la première fois le tournoi se tenait sur le continent africain », a expliqué Loretta Lynch.

« Mais même pour cet événement historique, des dirigeants de la Fifa et d’autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d’attribution », a-t-elle déploré.

Sept responsables de la FIFA ont été arrêtés à l’aube à Zurich, où se trouve le siège de la FIFA, et la ministre américaine de la Justice Loretta Lynch, a précisé que la prochaine étape serait d’obtenir leur extradition.

L’enquête américaine, qui a duré plusieurs années, a aussi établi que l’édition 2016 du centenaire de la Copa America, prévue aux Etats-Unis, avait «servi à remplir les poches des responsables, pour un total de 110 millions de dollars. Presque un tiers du coût légitime des droits des tournois concernés», a précisé Mme Lynch.

Toujours selon Loretta Lynch, la corruption et les pots-de vin ont également marqué l’élection présidentielle de la FIFA en 2011, et «des accords concernant le parrainage de l’équipe nationale de football du Brésil par une grande entreprise d’équipement sportif américaine».

Ces premiers actes d’accusation ne sont que le début d’une enquête qui pourrait durer encore des années et impliquer la coopération d’autres pays que la Suisse, a expliqué le procureur fédéral Kelly Currie. L’objectif étant d’éradiquer la corruption du football. Un vrai défi.

NegroNews avec AFP

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook