• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LILLE : UN ÉTUDIANT ORIGINAIRE DE MAYOTTE, RETROUVÉ MORT DE FAIM DANS SA CHAMBRE UNIVERSITAIRE

[ACTUALITÉ] LILLE : UN ÉTUDIANT ORIGINAIRE DE MAYOTTE, RETROUVÉ MORT DE FAIM DANS SA CHAMBRE UNIVERSITAIRE

 

Le corps en décomposition avancée d’Abdallah El Anfani, étudiant originaire de Mayotte a été découvert dans sa chambre universitaire de Villeneuve-d’Ascp par des employés de désinsectisation fin octobre. Après autopsie, il semblerait que l’étudiant mahorais de 22 ans soit en fait mort depuis plusieurs semaines.

Selon Kwesi, sa mère, Abdallah serait « mort de faim ».

Cet étudiant de nature réservée et solitaire, s’était inscrit à la faculté de Sciences économiques à l’université de Lille 1 en 2013, bénéficiant à l’époque d’une bourse du Crous de Lille de 470 euros par mois et avait une chambre à la cité scientifique.

Cependant, dès la rentrée 2014, sa bourse lui avait été refusée et l’étudiant n’avait alors pas pu renouveler son inscription bien qu’ayant conservé sa chambre universitaire.

À la télé mahoraise KTV, la mère d’Abdallah indique que ce dernier avait déjà dépensé toutes ses économies pour pouvoir payer son loyer et se nourrir :

« Quand il ne pouvait plus payer ses factures, c’est nous qui les recevions. Puis est arrivé le moment où quand on lui parlait, il avait tellement faim et mal à la tête qu’il ne comprenait même plus ce qu’on lui disait. »

En effet, ne pouvant payer ni son loyer ni ses factures, Abdallah les avait envoyées à sa famille, le peu d’argent qu’il avait, étant consacré à la survie. En outre, les démarches administratives amorcées par sa mère pour le faire rentrer à Mayotte n’avaient pas abouti.

En juin dernier, Abdallah El Anfani avait été hospitalisé trois jours dans une unité psychiatrique pour « troubles de la personnalité » en raison du fait qu’il ne se nourrissait plus, selon le parquet de Lille interrogé par France 3 Nord-Pas-de-Calais. L’étudiant avait ensuite regagné sa chambre d’étudiant après trois mois d’hospitalisation.

Pour rappel, dans ce contexte de crise et de précarité, les étudiants afro-descendants, éloignés de leurs familles, sont de plus en plus sujets à la dépression car devant faire face à un environnement dont ils ne connaissent pas les codes.

 

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video