• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LES ISRAÉLIENS D’ORIGINE ÉTHIOPIENNE MANIFESTENT CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES

[ACTUALITÉ] LES ISRAÉLIENS D’ORIGINE ÉTHIOPIENNE MANIFESTENT CONTRE LES VIOLENCES POLICIÈRES

Depuis quelques jours, des affrontements ont opposé des policiers israéliens à des Israéliens d’origine éthiopienne qui manifestent contre le « racisme de la police ».

La diffusion d’une vidéo montrant deux policiers en train de frapper un soldat d’origine éthiopienne en uniforme militaire a suscité la colère de cette communauté. Ce dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a publié un communiqué affirmant qu’il rencontrerait lundi Damas Pakada, le soldat battu dans la vidéo, ainsi que d’autres représentants de la communauté éthiopienne.

Quelque 10.000 personnes selon la presse, 3.000 selon la police, étaient venues manifester à Tel-Aviv, trois jours après un rassemblement à Jérusalem, qui avait également dégénéré en heurts.

La manifestation a pris un tour violent après que la police a tiré des gaz lacrymogènes contre les manifestnants, selon le quotidien israélien Haaretz. La police a également tiré des grenades assourdissantes, a indiqué un correspondant de l’AFP. Certains manifestants ont jeté des pierres, des bouteilles en verre et des chaises prises dans des restaurants alentours, après avoir tenté d’entrer de force dans les locaux de la municipalité de Tel-Aviv. Au moins 23 policiers et 7 manifestants ont été blessés.


Parmi les milliers de manifestants, des centaines d’Israéliens étaient venus soutenir leurs compatriotes d’origine éthiopienne. Ils brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Un policier violent devrait être en prison» ou «Nous demandons l’égalité des droits».

Certains manifestants ont défilé les mains levées, poignets croisés, simulant des menottes.

– «Pays raciste» –

«Je suis noir, alors je dois manifester aujourd’hui», a expliqué à l’AFP Eddie Maconen, 34 ans. «Je n’ai jamais personnellement connu la violence policière, mais elle frappe ma communauté».

Plus de 135.000 juifs d’origine éthiopienne vivent en Israël. Ils descendent de communautés restées coupées des autres juifs pendant des siècles, que les autorités religieuses d’Israël ont tardivement reconnues comme membres de la foi juive. Cette décision a entrainé l’organisation de deux ponts aériens, en 1984 et 1991, et l’émigration de 80.000 d’entre eux vers Israël. Ils ont dû franchir un énorme fossé culturel et ont connu une intégration difficile dans la société israélienne.

NegroNews avec AFP

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook