• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LES ENFANTS DE MARTIN LUTHER KING SOUHAITENT VENDRE DES EFFETS PERSONNELS DU RÉVÉREND AUX ENCHÈRES

[ACTUALITÉ] LES ENFANTS DE MARTIN LUTHER KING SOUHAITENT VENDRE DES EFFETS PERSONNELS DU RÉVÉREND AUX ENCHÈRES

Nouvelle bataille judiciaire au sein de la famille King pour la vente de certains effets ayant appartenu au prix Nobel de la paix 1964, dont sa bible.

Près de cinquante ans après la mort du révérend Martin Luther King, ses enfants se disputent encore l’héritage d’une partie de ses biens. Martin Luther King III, l’aîné, et Dexter Scott King voudraient vendre sa bible et sa médaille du prix Nobel, alors que Bernice Albertine King, la plus jeune des enfants King encore en vie, qui est en possession de ces objets s’y oppose. Une division familiale très médiatisée et qui donnera lieu à une longue bataille judiciaire, souligne l’Atlanta Journal-Constitution.

C’est en janvier dernier que les hostilités se sont lancées au sein de cette célèbre fratrie. Les deux frères ont annoncé à leur sœur leur intention de vendre la bible du révérend ainsi que sa médaille du prix Nobel. Bernice King, également pasteur comme son père, refuse. Tous trois disposent d’un droit de vote au sein de l’Estate of Martin Luther King Jr. Inc., à la suite d’un accord conclu en 1995. Cette holding détient la propriété de tout l’héritage de MLK. Mais face à au refus de Bernice, Martin Jr et Dexter ont décidé de porter plainte, ce qui a donné une autre dimension à cette querelle familiale, ajoute l’Atlanta Journal-Constitution.

Par médias interposés, les King se déchirent: la cadette publie un communiqué dans lequel elle juge cette vente comme «inadmissible, négligente sur le plan historique et entièrement répréhensible sur le plan moral». Elle va même jusqu’à convoquer la presse dans la célèbre église baptiste Ebenezer d’Atlanta, là-même où son père et son grand-père prêchaient, explique Jeune Afrique. Face à des leaders du mouvement des droits civiques elle défend sa position:

«Ces objets ne devraient jamais être vendus à une personne ni à aucune institution, car ils sont sacrés. J’adopte cette position ferme pour mon père, car papa n’est plus ici pour dire: « Ma bible et mes médailles ne sont pas à vendre ».»

Cependant, ce désaccord est loin d’être le premier conflit entre les héritiers du révérend dont les alliances ont été constamment inversées. Il y avait déjà des tensions après la mort de leur mère en 2006, qui n’avait pas laissé de testament. Leur sœur aînée, Yolanda, avait toujours su trouver des terrains d’entente. Décédée en 2007, depuis il n’y a plus personne pour faire entendre raison aux uns et autres, fait savoir Jeune Afrique. Peu de temps après sa mort, les trois autres avaient vendu des documents personnels de Martin Luther King, tels que des correspondances et ses discours, pour la somme de 32 millions de dollars. La Bible et la médaille du révérend King vont-elles aussi être mises en vente? Voilà une question à laquelle les tribunaux américains devront répondre.
Le prix de la vente des deux objets, que Bernice détient, pourrait être très élevé : la Bible de Martin Luther King est celle sur laquelle Barack Obama a prêté serment pour la deuxième fois.

Lu sur Atlanta Journal-Constitution et Jeune Afrique 

Source : slateafrique.com
http://www.slateafrique.com/444829/les-enfants-de-martin-luther-ses-dechirent-nouveau

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video