• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] LE PLUS GROS PROJET ÉOLIEN D’AFRIQUE CONSTRUIT AU KENYA

[ACTUALITÉ] LE PLUS GROS PROJET ÉOLIEN D’AFRIQUE CONSTRUIT AU KENYA

C‘est sur le lac Turkana, au Kenya, que ce projet va voir le jour grâce à l’appui financier d’institutions africaines et européennes aux côtés du gouvernement kenyan.

Présenté comme le plus gros projet éolien d’Afrique, ce projet devrait être terminé dans deux ans. Ce projet Turkana comprend une centrale électrique indépendante de 300 MW construite, possédée et exploitée par la Lake Turkana Wind Power Company (LTWPC) mais aussi une ligne de transmission de 428 km qui va relier la centrale au réseau national. Celui-ci sera construit par le gouvernement du Kenya.

La BAD, chef de file des partenaires financiers

« Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) appuie ce projet grâce aux instruments du Fonds africain de développement. La Banque africaine de développement s’y est impliquée depuis 2007 en collaborant étroitement avec les sponsors du projet et le gouvernement du Kenya pour structurer son projet de réforme intégré », indique-t-on du côté de la BAD. L’obtention de prêts pour ce projet a en effet été à l’initiative de la BAD qui a joué le rôle de chef de file assisté par la Standard Bank of South Africa et Nedbank Limited. En tant que chef de file pour le projet d’énergie éolienne, la BAD a obtenu près de 436 millions d’euros de facilités de prêt et environ 37,5 millions d’euros de facilités de prêt subordonnées pour l’exploitant, la Lake Turkana Wind Power Company (LTWPC). Par ailleurs, la BAD a accordé une garantie partielle de risque du Fonds de développement africain (FAD GPR) pour la composante ligne de transmission. Objectif : protéger la centrale contre les risques de retard de la construction des sous-stations et de la ligne de transmission Suswa-Loyangalani longue de 400 km. Fait notable : il s’agit de la première transaction GPR de la BAD, depuis que la banque a été créée il y a 50 ans en 1964. « Ce projet souligne le rôle de la banque comme catalyseur pour le développement des projets d’infrastructures de cette nature », a estimé son président, Donald Kaberuka.

Des partenaires d’horizons divers à côté de la BAD
Le groupe de la Banque Africaine de Développement a bénéficié par ailleurs du soutien financier de la Standard Bank of South Africa, de Nedbank, de la Netherlands Development Finance Company (FMO), de la Française Proparco, de l’East African Development Bank (EADB), de la PTA Bank, d’EKF, de Triodos et de DEG. Le gouvernement des Pays-Bas a également accordé une subvention de 10 millions d’euros et l’Union européenne (EU) 25 millions d’euros supplémentaires, dans le cadre du Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures. La ligne de transmission et les sous-stations sont financées par les gouvernements de l’Espagne et du Kenya. La construction du TWP devrait commencer immédiatement et la production d’électricité est prévue au début de 2016, en ajoutant 300 MW au réseau électrique national du Kenya.

Source :

http://afrique.lepoint.fr/economie/energie-le-plus-gros-projet-eolien-d-afrique-construit-au-kenya-31-12-2014-1893221_2258.php

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook