[ACTUALITÉ] L’AFRIQUE S’OUVRE A L’OPEN DATA

L’Open Data (ouverture des données), est un mouvement, une philosophie d’accès à l’information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables. Le but est de mettre à la disposition de tous, sans restriction, les données publiques sur le transport, la cartographie, les statistiques, la géographie, la sociologie, l’environnement, etc.

Plusieurs pays ont déjà rejoint se mouvement, notamment la France (avec par exemple l’ouverture aux développeurs des données de la ville de Paris), le Royaume-Uni ou encore les Etats-Unis.

Sous l’impulsion de la Banque Africain de Développement (BAD) avec le projet « Autoroute de l’information », l’Afrique rejoint le mouvement Open Data avec l’ouverture des données des ministères, des banques centrales, des bureaux nationaux, des statistiques, etc. issues des 54 pays du continent.

La plate-forme Open Data est « un outil facile à utiliser, qui permet d’extraire les données, de créer et de partager ses propres rapports personnalisés, ainsi que de visualiser les informations liées à des thématiques, à des secteurs ou à des pays, sous forme de tableaux, de graphiques et de cartes ». Grâce à cette plate-forme Open Data, les usagers peuvent accéder à un large éventail de données sur le développement des pays africains, recoupées à partir d’une variété de sources officielles, internationales et nationales.

En proposant des données de qualité alignées sur les meilleures normes internationales, cette initiative, selon la BAD, « favorisera la prise de décision sur la base d’informations fiables, la bonne gouvernance et la responsabilité administrative. Elle servira également au suivi de l’état d’avancement des objectifs du millénaire pour le développement à l’échelle nationale et régionale. »

Grace à cette initiative, les développeurs pourront tirer partie de la masse de données qui est mise à leur disposition pour mettre su pied des applications permettant de visualiser des indicateurs de développement et effectuer une analyse claire au niveau national et régional.

L’initiative Open Data devrait apporter un changement révolutionnaire à la collecte, à l’analyse et au partage d’informations sur l’Afrique. Pour la BAD, elle « permettra de hisser le continent à l’avant-poste de l’information sur l’économie mondiale ».

Accéder à la plateforme Open Data for Africa

Source : BAD & développez.com

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook