• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] L’AFRIQUE AUSTRALE CONNAÎT LA PIRE CRISE ALIMENTAIRE DEPUIS 10 ANS

[ACTUALITÉ] L’AFRIQUE AUSTRALE CONNAÎT LA PIRE CRISE ALIMENTAIRE DEPUIS 10 ANS

Les chefs d’Etat des 15 pays membres de la SADC (Communauté de Développement d’Afrique Australe) sont réunis depuis ce lundi au Botswana.
D’après RFI, le point culminant de ce sommet est la grave crise alimentaire qui menace la région. En plein hiver austral*, les faibles pluies, la sécheresse et les températures anormalement hautes ont largement affecté les récoltes de l’année.

Près de 10% de la population est touchée par la pénurie alimentaire en Afrique australe. Le nombre de personnes en insécurité alimentaire est passé de 24 millions l’année dernière à 27 millions cette année. La Namibie, le Botswana, le Malawi et le Zimbabwe sont les pays les plus touchés par cette crise.
Au Malawi, la pénurie est liée aux inondations qui ont frappé le pays en début d’année. Ces intempéries ont fait 176 morts et détruit les cultures. Près de trois millions de Malawites ont besoin d’aide alimentaire d’ici la fin de l’année.

Le Zimbabwe aussi traverse sa pire crise alimentaire depuis dix ans. Le pays doit importer 700 000 tonnes de maïs pour faire face à une baisse de 50% de la production locale et nourrir un million et demi de personne.

Au Botswana, la sécheresse fait aussi des ravages : jusqu’à 90% des récoltes ont été touchées par le manque d’eau et les fortes températures. Egalement affectée, l’Afrique du Sud enregistre la plus faible récolte de maïs depuis 2007, ce qui risque d’inquiéter ses voisins, où elle exporte habituellement.
Au total plus de 20 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire pour compenser la chute de la production agricole. Sur une population de 292 millions d’habitants, 27,4 millions de personnes (près de 10%) sont frappées par des pénuries alimentaires dues aux mauvaises récoltes de l’année. La production de maïs a par exemple diminué jusqu’à 90% par endroits dans les pays de la zone, selon un rapport du groupe des Etats de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), publié en juin

La réunion des chefs d’Etat ne prédit cependant pas un appel conjoint pour demander de l’aide comme solution au problème. « Les Etats à titre individuel devraient le faire », prédit Margaret Nyirenda, directrice du département agriculture de la SADC.
——————————————————
*Le terme « hiver austral » permet de désigner la saison d’hiver qui a lieu dans l’hémisphère sud et qui est donc logiquement inversé avec la période d’hiver de l’hémisphère nord.
La période de l’hiver austral qui inclut aussi l’automne, se déroule entre le mois d’avril et le mois de septembre alors qu’il s’agit de la période des saisons du printemps et de l’été dans l’hémisphère nord.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook