• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] HAÏTI : PAS DE FUNÉRAILLES NATIONALES POUR DUVALIER

[ACTUALITÉ] HAÏTI : PAS DE FUNÉRAILLES NATIONALES POUR DUVALIER

Le gouvernement haïtien a renoncé à la tenue de funérailles nationales pour l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier, selon un avocat de la famille de l’ancien chef d’État. Il sera enterré samedi au cours d’une cérémonie privée, a précisé l’avocat.

« Il n’y aura pas de cérémonie officielle », a déploré Reynold George à l’Agence France Presse. Une source gouvernementale a affirmé la même chose la veille au Miami Herald. Me George a précisé que la cérémonie se tiendrait à l’école congréganiste Saint-Louis de Gonzague, à Port-au-Prince, fréquentée par Duvalier.

Au lieu de privilégier les principes, le gouvernement a cédé aux pressions de certaines personnalités.
— Me Reynold George, avocat de la famille Duvalier

Plus tôt cette semaine, le président Michel Martelly avait ouvert la porte à des funérailles officielles. Un porte-parole avait indiqué que le protocole prévoyait des funérailles nationales pour un ancien chef d’État, sans que ce soit toutefois décrété officiellement.

Polémique devant la tenue de funérailles nationales

La possibilité que l’État haïtien rende ainsi hommage à l’ancien dirigeant, décédé samedi d’une crise cardiaque, a cependant suscité une vive opposition. Des partis politiques ainsi que des groupes de citoyens ont appelé le gouvernement à écarter cette option.

Une pétition lancée par la société civile, disponible sur Internet, a rapidement récolté plus de 2000 signatures. « Au-delà des idéologies ou des affiliations politiques, nous attendons que le chef de l’État élu, Michel Joseph Martelly, respecte la mémoire et la dignité du peuple haïtien en s’abstenant de cautionner par des funérailles nationales la dictature, la violence et l’oppression qui ont meurtri Haïti », peut-on y lire.

Aujourd’hui, au nom du sang des victimes, des familles brisées, des cerveaux exilés et de notre pays marqué à jamais, les organisations de la société civile et les citoyens de ce pays s’élèvent contre l’ultime affront que constitueraient des funérailles nationales pour le dictateur Jean-Claude Duvalier.
— Extrait de la pétition contre la tenue de funérailles nationales pour Jean-Claude Duvalier

Celui que l’on surnommait « Bébé Doc » et qui a régné sans partage sur Haïti durant 15 ans faisait face à des accusations de fraude, de corruption et de crimes contre l’humanité. Son régime est accusé d’avoir tué, torturé et expulsé des dizaines de milliers d’opposants. L’ancien dirigeant était revenu au pays en janvier 2011, après un exil de 25 ans.

Source : http://m.radio-canada.ca/nouvelles/international/2014/10/09/006-duvalier-funerailles-haiti.shtml

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook