• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] GUYANE : UN BOULEVARD NOMMÉ « NELSON MADIBA MANDELA »

[ACTUALITÉ] GUYANE : UN BOULEVARD NOMMÉ « NELSON MADIBA MANDELA »

Le maire de Cayenne Marie-Laure Phinéra-Horth s’explique sur le choix de la municipalité de donner à l’ancien boulevard Jubelin le nom de Nelson Mandela. La cérémonie a eu lieu hier.

Était-ce une volonté personnelle de changer le nom du boulevard ?

Bien sûr. Moi je suis descendante d’esclave et Jubelin, on le sait, a demandé à prolonger l’esclavage (lire ici). Il y avait une histoire derrière le nom de ce boulevard. Une histoire de souffrance. Mais on ne change pas un nom de rue comme cela. La proposition doit passer en commission mixte, composée d’élus de la majorité et de l’opposition. C’est comme cela que la proposition du MDES (de rebaptiser, en 2000, l’artère « boulevard Gabriel » du nom d’un chef marron, ndlr) a été rejetée.

Pourquoi avoir choisi Mandela ?

Mandela est un symbole fort pour toutes les générations futures. Il a combattu la domination blanche et la domination noire. S’il était arrivé jusqu’ici, je suis sûre qu’il aurait été sensible à la nature si particulière de la société multiculturelle guyanaise, à notre capacité à rassembler en un seul peuple la mosaïque infinie de nos diversités.

Certaines personnes ont réagi à cette annonce, en indiquant qu’elles auraient préféré qu’on donne au boulevard un nom de Guyanais. Que répondez-vous ?

Il y a de la place pour tout le monde. La Guyane est une terre d’accueil justement.
Je suis contre cette idée que toutes nos rues devraient porter les noms de Guyanais. Et je suis fière aujourd’hui de voir le nom de Nelson Mandela inscrit sur l’une des plus anciennes artères de la ville.

Christiane Taubira aux premières loges

Hasard du calendrier, la garde des Sceaux Christiane Taubira est arrivée en Guyane hier. Un problème technique sur l’avion a retardé son vol de quatre longues heures.
Et le début de la cérémonie (prévu à 18 heures) de près d’une heure. Pas de quoi décourager la ministre qui s’est lancée dès sa descente de la voiture dans une tournée de poignées de mains et d’embrassades. Avant d’entamer un discours de quinze minutes, sans aucune note, sur l’histoire de l’esclavage et le parcours de « Madiba » .
Christiane Taubira s’est notamment félicitée de voir « le boulevard se dépouiller de son linceul colonial » .

Source :
http://www.franceguyane.fr/actualite/politique/mandela-est-un-symbole-fort-204731.php?pos=3#pubs_top

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video