[ACTUALITÉ] FIN DES PRODUITS TROP SUCRÉS EN GUADELOUPE

Le Parlement a adopté, ce mardi, une proposition de loi socialiste rétablissant l’équité entre les Outre-mer et la métropole en matière de produits sucrés.

Sodas, friandises, yaourts…ces aliments bien que vendus par les mêmes marques et dans les mêmes emballages peuvent contenir jusqu’à deux fois plus de sucre dans les territoires ultramarins qu’en métropole.

Alors que les personnes vivant en outre-mer sont particulièrement touchés par le diabète, le surpoids et l’obésité, il s’agissait là d’une question de santé publique des plus importantes.

Pour mettre fin à cette disparité les sénateurs ont donc voté, ce mardi, sans la modifier, la proposition de loi socialiste, déjà votée par les députés le 27 mars, rendant donc son adoption définitive.

Ce texte qui entrera en vigueur six mois après promulgation, afin de laisser le temps aux distributeurs d’écouler leurs stocks prévoit également que la date limite de consommation des aliments soit la même pour les produits destinés à la métropole et aux territoires d’Outre-mer.

A noter que la loi s’appliquera qu’en Guyane, en Guadeloupe, à la Martinique, La Réunion, Mayotte, St-Barthélémy, St-Martin et St-Pierre-et-Miquelon.

Mais la Polynésie Française, tout comme la Nouvelle Calédonie et Wallis-et-Futuna ne sont pas mentionnés puisque ces territoires possèdent des compétences propres en matière de santé.

Source : http://www.radio1.pf/2013/05/22/les-parlementaires-legiferent-sur-le-sucre/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook