• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] FERGUSON: LA COLÈRE MONTE D’UN CRAN APRÈS LA PUBLICATION PAR LA POLICE D’UNE VIDÉO SUPPOSÉE DE MICHAEL BROWN COMMETTANT UN DÉLIT DE VOL

[ACTUALITÉ] FERGUSON: LA COLÈRE MONTE D’UN CRAN APRÈS LA PUBLICATION PAR LA POLICE D’UNE VIDÉO SUPPOSÉE DE MICHAEL BROWN COMMETTANT UN DÉLIT DE VOL

L’accusation selon laquelle le jeune Noir abattu par un policier au Missouri serait un suspect dans un vol soulève une nouvelle vague de colère dans la population de Ferguson. La mort du jeune homme, abattu le 9 août dernier par un policier, avait provoqué plusieurs jours d’émeutes dans la ville.

Ferguson Wednesday Night

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Les autorités de Ferguson ont fait un petit pas en avant et un grand pas en arrière. Comme le souhaitait la population en majorité noire de la ville, le chef de la police municipale, Thomas Jackson, a révélé l’identité du policier qui avait tiré sur Michael Brown samedi dernier. « L’officier impliqué dans la mort de Michael Brown s’appelle Darren Wilson. Il a été policier pendant six ans et n’a jamais fait l’objet de sanctions disciplinaires » a indiqué le chef de la police.

demonstrators-march-in-the-street-while-protesting-the-shooting-death-of-black-teenager-michael-brown-in-ferguson_5012487

Accusation de vol de cigares

La maladresse, c’est qu’en même temps la police locale a rendu publique – à la demande de la presse précise-t-elle, une vidéo montrant qu’un individu ressemblant à Michael Brown, avait volé une boîte de cigares dans un magasin peu avant son altercation avec le policier Darren Wilson. Pour la famille de la victime, c’est de la diffamation. « La famille estime que c’est une manoeuvre stratégique destinée à dénigrer leur fils, et à détruire sa réputation. C’est le sentiment général de tous ceux à qui j’ai parlé », a déclaré leur avocat.

michael-brown-1

La population s’est effectivement indignée de cette accusation et estime que, même si elle était fondée, le policier n’avait aucune raison de tuer le jeune Noir qui avait levé les bras en signe de reddition au moment de l’affrontement.

De plus Darren Wilson n’avait pas arrêté le garçon, parce qu’il croyait qu’il était le suspect dans le vol du magasin, mais parce qu’il marchait au milieu de la rue, bloquant la circulation.
Le chef de la police de l’Etat, le capitaine Ron Johnson, un Noir imposant chargé par le gouverneur de rétablir le calme, avait réussi à faire baisser la tension mais après ce faux pas des autorités locales, il est possible que la violence éclate de nouveau.

Source: RFI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook