• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] FAMILLE ET PROCHES VEULENT LA VÉRITÉ SUR LA MORT DE FREY

[ACTUALITÉ] FAMILLE ET PROCHES VEULENT LA VÉRITÉ SUR LA MORT DE FREY

Le jeune Frey, 25 ans a été poignardé mortellement, il y a quelques jours à la sortie d’une boite de nuit nommée « Tapis Rouge » à Saint Denis, dans le département de la Seine Saint Denis (93).

Hier, une marche incluant ses proches, majoritairement congolais, a été organisée refaisant dans la douleur, son dernier trajet avant son décès prématuré.

Le cortège s’est muet en silence devant le « Tapis Rouge », un établissement qui n’a pas rouvert depuis. « Il est arrivé avec des amis après minuit » se souviennent deux jeunes de l’Essonne présents ce soir-là.

La soirée s’est déroulée normalement jusqu’à la fermeture puis une « embrouille a éclaté, tout le monde s’est sauvé, on s’est mis à courir » explique un des jeunes présents. « Avec Frey, on s’est retrouvé à un virage, lorsqu’une voiture est arrivée en faisant un dérapage vers nous, on s’est dit qu’on ne pouvait pas rester là alors on a couru » ajoute t-il.

Pendant ce mouvement de panique, le témoin déclare qu’il s’est caché dans un coin et son ami, Frey, ailleurs tout en entendant « Attrapez-le, attrapez-le ».Ensuite, le drame survient, il a découvert son ami gisant dans le sang, à terre, dans le parking partagé par les clients d’un hôtel et de plusieurs entreprises.

« Quand je suis reparti, j’ai perçu Frey au sol, je l’ai appelé, il a levé un bras, j’ai prévenu les pompiers » dit son ami mais, il décédera plus tard à l’hôpital Bichat à Paris.

Un homme s’accusant de l’homicide, âgé de 19 ans et vivant dans un foyer, s’est rendu aux autorités. La police est à la recherche d’éventuels complices.

Un motif financier lié à la visite furtive à l’Élysée du président congolais Denis Sassou Nguesso serait à la base du meurtre car, des jeunes recrutés à l’occasion de sa visite n’auraient pas été rémunérés.

« Que tous ceux qui ont des informations les communiquent à la police » s’est exprimé Gervais, son frère aîné.

Originaire de Dammarie lès Lys, en Seine et Marne, il laisse derrière lui un petit garçon de trois ans et toute une famille réclamant justice.

Voici les photos de la marche en hommage à la victime ci dessous :

Les proches de Frey, ici, sa petite amie, ont déposé des bougies au pied de l’arbre où il a été poignardé. (LP/C.S.)

Près de 200 personnes venues d’Ile de France, de province et d’Afrique ont marché en hommage à Frey. (LP/C.S.)

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook