• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] EBOLA : LES TROIS MÉDECINS LIBÉRIENS SOIGNÉS PAR LE ZMAPP VONT MIEUX

[ACTUALITÉ] EBOLA : LES TROIS MÉDECINS LIBÉRIENS SOIGNÉS PAR LE ZMAPP VONT MIEUX

Dix-sept malades d’Ebola qui ont fui un centre d’isolement attaqué ce week-end à Monrovia ont été retrouvés, a annoncé le ministre libérien de l’Information Lewis Brown. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a évoqué des signes encourageants contre la maladie au Nigeria et en Guinée.
« Les 17 patients qui ont fui le centre pour malades d’Ebola ont tous été retrouvés. Ils se sont rendus à pied d’eux-mêmes à l’hôpital », le principal établissement du pays, a déclaré le ministre libérien.
M. Brown a par ailleurs indiqué que six professionnels de santé libériens contaminés réagissaient positivement à un sérum expérimental américain. Le Liberia a reçu le 13 août des doses du ZMapp, qui a donné des résultats positifs sur deux Américains contaminés dans le pays, mais n’a pas permis de sauver un prêtre espagnol, mort le 12 août.
Situation rassurante à Lagos
Face à l’ampleur de l’épidémie, un comité d’experts réuni par l’OMS a jugé « éthique » d’offrir des médicaments à l’efficacité et aux effets secondaires encore non mesurés « comme traitement potentiel ou à titre préventif ».
Le Liberia est le pays où l’épidémie a fait le plus grand nombre de tués, avec plus de 460 décès.
L’OMS a précisé qu’au Nigeria, une seule chaîne de transmission à partir du malade initial avait été identifiée. « La situation à Lagos, la capitale du Nigeria, où le premier cas importé a été signalé en juillet, est rassurante. Jusqu’ici, les 12 cas confirmés dans la ville font tous partie de la même chaîne de transmission », explique l’organisation.
1229 morts en Afrique de l’Ouest
L’OMS indique que l’épidémie est moins grave en Guinée qu’au Liberia et en Sierra Leone, grâce à une meilleure sensibilisation. Le recensement de nouveaux cas en Guinée, jusque-là dissimulés, ne doit pas être interprété comme une recrudescence du nombre de cas, souligne le communiqué.
« Toutefois, l’épidémie n’est pas sous contrôle en Guinée », a précisé l’OMS, soulignant que l’expérience a montré que les progrès sont fragiles.
Selon le dernier bilan de l’OMS, publié mardi, l’Ebola a contaminé 2240 personnes et fait 1229 morts dans les quatre pays touchés en Afrique de l’Ouest.
sda-ats

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook