• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] EBOLA: GUÉRI, LE MÉDECIN SOIGNE A NEW YORK A QUITTE L’HOPITAL

[ACTUALITÉ] EBOLA: GUÉRI, LE MÉDECIN SOIGNE A NEW YORK A QUITTE L’HOPITAL

Il n’y a désormais plus aucun cas d’Ebola connu sur le territoire américain. Craig Spencer, le jeune médecin américain qui avait été le premier malade d’Ebola atteint par le virus à être soigné à New York, a pu quitter l’hôpital où il était soigné, mardi 11 novembre. La veille, la mairie avait annoncé sa guérison.

« New York n’a plus [de cas d’]Ebola », s’est félicité le maire, Bill de Blasio, après avoir embrassé le médecin de 33 ans sous les applaudissements du personnel médical, un geste symbolique rappelant celui que le président Obama avait eu avec une infirmière guérie originaire du Texas.

Craig Spencer était le seul cas avéré d’Ebola à New York. Il l’avait contracté en Guinée, où il était allé soigner comme bénévole des malades du virus avec l’ONG Médecins sans frontières (MSF). « Je suis aujourd’hui guéri et je ne suis plus contagieux », s’est réjoui le jeune médecin, qui avait été hospitalisé en urgence à l’hôpital Bellevue le 23 octobre, après avoir constaté qu’il avait un peu de fièvre et montrait des symptômes.

UN SEUL MORT AUX ÉTATS-UNIS

Le maire de New York l’a qualifié de « héros » et d’« inspiration face aux défis qu’il a dû affronter ». Il a une fois encore rappelé qu’Ebola « était une maladie très difficile à attraper », et félicité le personnel de l’hôpital Bellevue.

Neuf personnes en tout ont été soignées pour Ebola aux Etats-Unis, dont huit ont survécu. La seule personne morte était un Libérien, hospitalisé à Dallas en octobre, Thomas Eric Duncan, après une erreur initiale de diagnostic qui l’avait conduit à revenir chez lui.

L’hospitalisation du docteur Spencer avait mis New York en état d’alerte, le patient ayant traversé la ville avant de développer la maladie, et ce même si, en l’absence de symptômes, il n’était pas contagieux. L’Etat avait décidé de durcir les conditions de surveillance des personnes de retour des pays atteints par l’épidémie, avant de se rétracter à l’issue d’une vive polémique.

Lundi, l’ONG Médecins sans frontières a annoncé qu’elle avait constaté pour la première fois une diminution du nombre de malades au Liberia, pays le plus touché par l’épidémie

Source: http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/11/11/ebola-le-medecin-soigne-a-new-york-est-gueri_4521520_3244.html

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook