• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] CÔTE D’IVOIRE : LE FPI ANNONCE LA CANDIDATURE DE LAURENT GBAGBO À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2015

[ACTUALITÉ] CÔTE D’IVOIRE : LE FPI ANNONCE LA CANDIDATURE DE LAURENT GBAGBO À L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2015

Laurent Gbagbo peut-il retourner en Côte d’ivoire en cette année 2014 afin de pouvoir prendre par aux élections présidentielles de 2015 ? Difficile de l’affirmer quand on sait qu’il est détenu par la Cour Pénale Internationale (CPI) à la Haye depuis plus de deux ans et qu’il est en instance de jugement. Mais ses partisans ne désespèrent pas. Ils continuent de croire dur comme fer que l’ancien Président de la Côte d’ivoire peut toujours opérer un retour au pays dans le cadre de la prochaine élection présidentielle d’octobre 2015 pour laquelle il devra être théoriquement candidat du Front Populaire ivoirien (FPI).

Et ils l’ont fait savoir samedi à Abidjan dans la Commune de Yopougon au cours d’un meeting marquant le premier anniversaire de l’arrestation de Charles Blé Goudé et qui a rassemblé environ 500 mille militants et sympathisants de Laurent Gbagbo. En effet, Charles Blé Goudé, le leader des jeunes patriotes a été arrêté le 17 janvier 2013 au Ghana, puis extradé le lendemain à Abidjan où il est depuis lors, gardé dans un lieu tenu au secret par les autorités ivoiriennes. Sa situation n’est pas encore clarifiée par les autorités ivoiriennes. Abidjan doit indiquer le 13 avril prochain ce qu’il compte faire de l’ancien ministre de la jeunesse de Laurent Gbagbo et clarifié où il sera jugé.

La CPI exige son transfert vers la Haye depuis quelques mois. Egalement au menu du meeting l’actualité politique du pays. Le meeting a été présidé par le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan et Michel Gbagbo, le fils de l’ancien Chef de l’Etat. M. N’guessan a fait remarqué l’échec de la dictature du pouvoir d’Alassane Ouattara et considère le dialogue politique en cours dans le pays comme un « processus de rétrocession du pouvoir » que le FPI a perdu en novembre 2010. Michel Gbagbo pour sa part a souligné que la libération de son père, Laurent Gbagbo est une « question d’intérêt national ».

Quant au dialogue entre le gouvernement et le FPI, il pense qu’il n’est pas possible tant que son père est en prison. C’est alors qu’Abou Cissé, présenté comme l’oncle de l’actuel Président ivoirien Alassane Ouattara, annonce que Laurent Gbagbo sera libéré avant la fin de l’année (2014) » avant d’ajouter qu’il sera candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2015. Mercredi dernier, le gouvernement ivoirien et le FPI ont exprimé le leur détermination à trouver « des consensus » pour un contexte électoral « crédible » en 2015.

Source: Œil d’Afrique

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video