• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] CONGO: LE PEUPLE NE VEUT PLUS DE DENIS SASSOU N’GUESSO

[ACTUALITÉ] CONGO: LE PEUPLE NE VEUT PLUS DE DENIS SASSOU N’GUESSO

La situation est tendue au Congo-Brazzaville à J-6 du référendum constitutionnel de dimanche prochain, proposé par Denis Sassou Nguesso. Le président souhaite faire adopter une nouvelle Constitution qui lui permettra notamment de briguer un troisième mandat l’année prochaine

Denis Sassou Nguesso, qui cumule plus de 30 ans à la tête de la République du Congo,veut se maintenir au pouvoir coûte que coûte. L’opposition n’a cessé de dénoncer un «coup d’Etat constitutionnel» et se mobilise avec le peuple congolais pour dire «non» à ce nouveau mandat, à travers des manifestations et meeting anti-référendum. Dimanche dernier, cinq dirigeants de l’opposition congolaise ont été bloqués plusieurs heures par les autorités à Pointe-Noire, au lendemain d’une manifestation contre ce référendum.

Ce mardi 20 octobre, l’internet mobile, les services SMS et le signal de la radio française RFI étaient coupés ce matin à Brazzaville à quelques heures d’une nouvelle manifestation de l’opposition contre ce référendum constitutionnel.

Un déploiement inhabituel des forces de l’ordre (police et gendarmerie) a pu être observé dans les quartiers sud de la ville, qui passent pour des bastions de l’opposition, alors que partout magasins, écoles et administrations, étaient restés fermés en début de matinée.

Le boulevard des Armées, dans le centre de la capitale, où les dirigeants du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) et de l’Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) ont appelé à manifester en début d’après-midi était désert.

Vers 8 h 30, de la fumée noire s’élevait de plusieurs points de la capitale et des jeunes gens ont été vus en train de brûler des pneus dans plusieurs quartiers de la ville.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook