• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] CENTRAFRIQUE : LES ENFANTS DE RUE JOUENT AUX HÉROS

[ACTUALITÉ] CENTRAFRIQUE : LES ENFANTS DE RUE JOUENT AUX HÉROS

Des enfants de rue appelés « Godobés » s’en sont pris ce mardi à certains responsables de la Séléka qui, sous le règne de Michel Djotodia ont perpétrés des tueries contre les populations.

En effet, ces responsables, parmi lesquels le préfet de la Ouaka, revenaient de la banque lorsque leur voiture est tombée en panne dans le quartier du PKO. Appelés pour venir en aide au chauffeur, les jeunes reconnaissent les occupants de la voiture. Ils décident alors de se venger des crimes commandités par ces derniers depuis le coup d’État de 2013 qui a mis le pays dans le chaos.

L’arrivée quelques minutes plus tard des forces de la MINUSCA disperse la foule et met ces personnalités hors de danger. Les soldats les conduisent au palais de la renaissance qui était à quelques 200 mètres de lieu de la scène.

Cependant, une fouille effectuée par ces jeunes de la rue a permis de découvrir des armes et des munitions qui se trouvaient à l’arrière du véhicule. Cette fois encore, les forces de l’ordre interviennent et prennent le contrôle de l’engin. Un militaire centrafricain veille donc sur les armes.

Peu après, un véhicule armé de la Séléka arrive sur lieux. Un des occupants surarmé pointe le gendarme et le désarme. Un autre militaire centrafricain tente de s’interposer en vain. Les soldats de l’ONU passent en action pour mettre fin à cette scène digne d’un film hollywoodien. Les « Godobés » à leur tour, mettent le feu au véhicule des éléments de la Séléka qui s’embrase sous le regard impuissant des soldats.

La nouvelle de cet incident qui s’est rapidement repandue dans la ville de Bangui a semé la psychose au sein des populations. Celles-ci espèrent que ces malfrats soient traduits en justice et finissent leurs jours en prison. Depuis quelques mois, des questions se posent sur la liberté des responsables de la Séléka à la base de la situation actuelle du pays, tandis que des anti-balaka croupissent dans la célèbre prison de Ngaragba.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video