• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] CAP-VERT : LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ LANCE LES « PRESCRIPTIONS ÉLECTRONIQUES »

[ACTUALITÉ] CAP-VERT : LE MINISTÈRE DE LA SANTÉ LANCE LES « PRESCRIPTIONS ÉLECTRONIQUES »

Le projet “Receitas Electrónicas”(Prescriptions Électroniques), lancé le 26 décembre dernier à l’Hôpital Agostinho Neto ( HAN ) permettra d’améliorer le confort des patients et de rationalilser les coûts et l’usage des médicaments, a affirmé la ministre adjointe en charge de la Santé Cristina Fontes Lima.

La responsable qui s’adressait aux journalistes avant de présider la cérémonie de lancement, a indiqué que le projet sera également d’un “grand profit” pour le système de santé national, avec “plus d’efficience et d’innovation”, ce qui permettra l’amélioration et de donner des réponses aux services de santé, ainsi que le confort aux patients et médecins.
Cristina Fontes Lima a précisé que dans cette première phase, le projet sera lancé sur l’île de Santiago, à l’Hôpital Agostinho Neto (Praia), à Santiago Norte et sur l’île de Sal, et dans une deuxième phase, il couvrira le reste du pays, en travaillant en réseau avec les délégations de la santé.

“Actuellement, nous sommes en train de systématiser un effort fait par l’RFA (Agence de Régulation et de Supervision des Produits Pharmaceutiques et Alimentaires ), l’ INPS (Institut National de Prévoyance Sociale), Emprofac (Entreprise Nationale de Produits Pharmaceutiques), le Ministère de la Santé et l’Ordre des Médecins pour uqe nous puissions atteindre les conditions nécessaires et adéquates pour le projet ”, a-t-elle indiqué.
Toutefois, la ministre a assuré que les patients qui voudront que la prescription leur soit donnée sur papier, sa demande sera respectée. Elle a cependant expliqué que l’idée est de faire que l’ordonnance soit transmise du cabinet public ou privé directement à la pharmacie, avec un accès également pour l’INPS.
En ce qui a trait à la confidentialité et à la protection des données, la ministre en charge de la Santé a garanti qu’il n yaura pas de problèmes, et que seules les personnes indiquées auront accès aux informations.
Pour sa part, Júlio Andrade le bâtonnier de l’Ordre des Médecins du Cap-Vert , a estimé que le projet “Receitas Electrónicas” va non seulement faciliter la vie des patients, mais il va également améliorer la qualité du service dans les strauctures de santé, en augmentant la sécurité des patients.
“Notre préoccupation est qu’il doit avoir une législation en rapport avec la protection des données, car pour nous, il est fondamental que soit préservée la question de la confidentialité et le secret professionnel doit être maintenu dans tous les actes de santé ”, a-t-elle souligné.

Dans ce sens, a défendu le bâtonnier, il sera nécessaire de créer des mécanismes pour que ces informations ne compromettent le secret professionnel, puisque, par le biais d,une prescription, il sera possible de savoir quel est la pathologie d’un patient.
“Les pharmacies, l’INPS et les autres structures de santé qui auront accès au projet “Receitas Electrónicas” doivent faire preuve du plus grand secret professionnel ”, a préconisé Júlio Andrade, en indiquant que si le projet était imlémenté à court terme, il serait d’un grand bénéfice pour les patients.
Le projet “Receitas Electrónicas” a été lancé dans le cadre des réformes en cours des systèmes de santé et de prévoyance sociale et sera intégré dans une plateforme technologique unique développée par le NOSi, des initiatives de diverses institutions tels que le Ministère de la Santé, l’ INPS, l’ARFA, Emprofac, Inpharma, les cliniques privées et l’Ordre des Médecins , visant des objectifs supérieurs dans le service au patient et l’efficacité de la gestion des ressources.

Sources :

http://www.nosi.cv/index.php/en/rss-destaques/805-ms-lanca-receitas-eletronicas

http://www.afrotechmag.com/fr/aeseaux-sociaux/cap-vert-le-minist%C3%A8re-de-la-sant%C3%A9-lance-prescriptions-%C3%A9lectroniques

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook