• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • [ACTUALITÉ] CAMEROUN : BOKO HARAM KIDNAPPE LA FEMME DU VICE-PREMIER MINISTRE CAMEROUNAIS

[ACTUALITÉ] CAMEROUN : BOKO HARAM KIDNAPPE LA FEMME DU VICE-PREMIER MINISTRE CAMEROUNAIS

La femme du vice-Premier ministre camerounais Amadou Ali a été enlevée par des militants de la secte nigériane Boko Haram, dimanche 27 juillet, selon des sources officielles camerounaises. Ces même sources ont affirmé qu’au moment de l’attaque, elle se trouvait dans la résidence de son mari, située dans la ville de Kolofata, dans l’extrême nord du Cameroun, près de la frontière nigériane.

« L’épouse du vice-Premier ministre Amadou Ali a été emmenée de chez elle par les hommes de Boko Haram mais les gardes du corps ont réussi à conduire son mari hors de la ville pour gagner Mora », a déclaré le ministre de l’Information et porte-parole du gouvernement camerounais, Issa Tchiroma.

Lors d’une seconde attaque des terroristes de Boko Haram, également perpétrée dimanche, plusieurs autres personnes ont été enlevées, dont le chef traditionnel Seini Boukar, et des membres de sa famille.

Au moins trois personnes ont été tuées au cours de ce double assaut, a annoncé Issa Tchiroma.

« La situation est très critique et je vous parle alors que des éléments de Boko Haram sont toujours à Kolofata et affrontent nos soldats », a précisé le colonel Félix Nji Fomekong, l’un des commandants de la 3e région militaire interarmes dont le quartier général se trouve à Maroua.

Les islamistes nigérians de la secte Boko Haram multiplient les attaques contre les militaires et les civils dans cette zone frontalière du nord du Cameroun. Ils ont longtemps considéré cette région comme un refuge, une zone propice aux enlèvements d’étrangers, mais aussi un territoire de transit et d’approvisionnement en armes et explosifs.

Le Cameroun, comme d’autres pays de la région, a récemment renforcé sa lutte contre la secte Boko Haram, après l’indignation internationale qui avait suivi l’enlèvement de plus de 200 lycéennes nigérianes le 14 avril 2014.

Source : Reuters et AFP

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez-nous sur Facebook