• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • ACTUALITÉ] CAMEROUN : ATANGANA ET EDZOA LIBÉRÉS APRÈS 17 ANS DE PRISON

ACTUALITÉ] CAMEROUN : ATANGANA ET EDZOA LIBÉRÉS APRÈS 17 ANS DE PRISON

Le Français d’origine camerounaise Thierry Michel Atangana, ainsi que le Camerounais Titus Edzoa, ancien secrétaire général à la présidence devenu candidat contre Paul Biya, ont été libérés ce lundi 24 février au Cameroun, après plus de dix-sept ans de détention. M. Atangana, qui a toujours nié les faits, était en prison depuis 1997, accusé comme M. Edzoa de détournements de fonds publics. Tous deux avaient été condamnés à deux reprises, la dernière fois en 2012.

Lorsqu’elle a entendu la voiture s’arrêter devant sa porte, puis qu’elle l’a vu sortir, la femme de Titus Edzoa a découvert que son mari était enfin libre. « Réellement, je n’ai pas eu de réaction, confie-t-elle à RFI. Jusqu’à présent, je regarde mon mari, je le regarde, je suis contente, mais je n’arrive pas à manifester une joie extrême. Je sais que ça viendra, je suis heureuse, mais je n’arrive pas à le manifester. »

Quant à Thierry Michel Atangana, il a été conduit tout aussi discrètement à la résidence de l’ambassade de France. Mais ni son avocat, ni les journalistes qui l’accompagnaient, n’ont pu le voir ce lundi soir. Depuis Paris, son fils Eric lui-même n’a pu échanger avec son père que par SMS, explique-t-il. « C’est vraiment beau. On a tellement dû se battre pour obtenir sa libération, et ce soir, enfin, on a la certitude qu’il est à l’ambassade, c’est un énorme soulagement. »

Les deux anciens prisonniers ne se sont pas encore exprimés publiquement. Voilà plusieurs jours que la nouvelle de leur libération paraissait imminente, depuis un décret présidentiel signé le 18 février 2014. Le texte prévoyait, sans citer de nom, la possibilité d’une remise totale de peine concernant les personnes condamnées pour détournement de deniers publics et dont le séjour en milieu carcéral était supérieur à dix ans. D’autres personnalités emprisonnées dans le cadre de l’opération anticorruption Epervier pourraient elles aussi bénéficier de ce décret, et se voir libérer incessamment.

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20140224-cameroun-liberation-thierry-michel-atangana-titus-edzoa-france/

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video