[ACTUALITÉ] BURUNDI: QUATRE MORTS DANS LES AFFRONTEMENTS

 

Une quatrième personne est morte jeudi, selon la police, dans les affrontements au Burundi, constituant le premier décès enregistré hors de la capitale du pays, secoué depuis douze jours par des manifestations d’opposants à un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

La victime, un adolescent de 15 ans, a été tuée par un policier dans la commune de Gisozi, à quelque 80 km au sud-est de Bujumbura. « Il semble que le policier ripostait à des tirs qui provenaient de manifestants », a dit le porte-parole de la police Liboire Bakundikize. Des journalistes de l’Agence France-Presse ont vu les corps de deux victimes, l’un ayant reçu une balle dans la tête, l’autre carbonisé. La Croix-Rouge a indiqué qu’une personne grièvement blessée dans l’explosion d’une grenade était morte de ses blessures.

Les manifestations s’enchaînent à Bujumbura, la capitale, depuis une semaine et l’annonce du président, Pierre Nkurunziza, de son intention de se présenter pour un troisième mandat lors des élections prévues fin juin. Quatorze personnes, dont dix manifestants, sont mortes dans des violences manifestation.

La cour constitutionnelle du Burundi a approuvé mardi matin cette candidature, selon le parti au pouvoir. La décision de concourir est vivement contestée par l’opposition, mais aussi par la société civile et les diplomates. Les Etats-Unis ont ainsi fait connaître leur inquiétude, tout comme l’Union Européenne, les principaux bailleurs de fonds de ce petit pays d’Afrique centrale.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook