• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • [ACTUALITÉ] BURKINA FASO : LE PRÉSIDENT ET LE 1ER MINISTRE PRIS EN OTAGE

[ACTUALITÉ] BURKINA FASO : LE PRÉSIDENT ET LE 1ER MINISTRE PRIS EN OTAGE

Le président de transition, Michel Kafando, et le Premier ministre Isaac Zida, sont retenus de force au palais présidentiel par des militaires du RSP depuis ce mercredi après-midi.

L’armée a tiré pour disperser la foule qui s’était rassemblée aux abords du palais présidentiel, répondant notamment à l’appel du Balai citoyen à descendre dans la rue pour contrer ce « coup d’Etat ». En fin de soirée, la situation était toujours tendue, le siège à Ouagadougou du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), le parti de Compaoré, a été saccagé. On ignore pour l’heure les revendications des soldats du RSP (ancienne garde prétorienne de l’ancien président Blaise Compaoré) mais beaucoup y voient la signature de Blaise Compaoré, qui a dirigé le Burkina Faso pendant 27 ans.

Le Burkina Faso est dirigé depuis la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014 par des autorités intérimaires, dirigées par le président Michel Kafando et le Premier ministre Zida. Elles doivent rendre le pouvoir à l’issue d’élections présidentielle et législatives en octobre. Le premier tour de ces scrutins est prévu le 11 octobre.

Aucun partisan de l’ancien président Compaoré n’a pu se présenter au scrutin au nom d’une loi électorale très controversée votée en avril rendant « inéligibles » tous ceux qui ont soutenu un « changement inconstitutionnel ». Ainsi, la semaine dernière, le Conseil constitutionnel a écarté de la course à la présidentielle deux pro-Compaoré dont Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères, de la liste définitive des 14 candidats.

Dans des communiqués, l’ONU et l’Union africaine ont exigé «la libération immédiate des otages».

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Commentaires

  1. […] [ACTUALITÉ] BURKINA FASO : LE PRÉSIDENT ET LE 1ER MINISTRE PRIS EN OTAGE […]

Suivez-nous sur Facebook