[ACTUALITÉ] AFFLUX DE RÉFUGIÉS NIGÉRIANS AU TCHAD

Depuis le début de l’année, on compte plus de 14 000 réfugiés nigérians dans la région du Lac et l’afflux se poursuit.
Sur le plan sécuritaire, la zone est sous surveillance étroite mais la vigilance est générale. Deux sites principaux ont été mis en place à Ngouboua et près de Baga Sola, sur les rives du Lac Tchad pour accueillir les réfugiés.

Conditions de vie au camp
Près de 2 000 personnes vivent dans le camp baptisé Dar es Salam dont la capacité d’accueil est de 15 000.
Les organisations humanitaires s’attendent toutefois à un flux constant d’arrivées dans les jours qui viennent.

Pour la correspondante de la BBC à N’Djamena, les conditions de vie dans le camp sont précaires
La correspondante de BBC Afrique à N’Djamena rapporte que bien qu’une assistance d’urgence soit dispensée, les besoins prioritaires sont encore loin d’être couverts : les abris, en l’occurrence de simples bâches, manquent, l’accès à l’eau potable reste très difficile ce qui pose de nombreux problèmes en matière d’hygiène et de santé.

Vigilance de mise
Pour faire face au risque d’infiltration d’éléments isolés de Boko Haram, un appel à la vigilance qui va au-delà de la région du Lac a été lancé.
A N’Djamena, la capitale, les mesures de contrôles sont renforcées. Un numéro vert, le 20 20 a été mis en place pour signaler tout individu suspect.
Le commissaire Paul Manga, porte-parole de la police nationale, a affirmé qu’au cours des derniers jours, plus de 1 000 arrestations ont été effectuées, toutes nationalités confondues, mais qu’aucun individu n’a été identifié comme appartenant à Boko Haram.

Source :

http://www.bbc.co.uk/afrique/region/2015/01/150129_tchad_refugees

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook