ACCULÉ, ZUMA PERSISTE ET SIGNE !

Le rejet de Zuma n’est plus un secret pour personne. Au pays arc-en-ciel, le président mouillé par de nombreux scandales financiers, ne fait plus l’unanimité, et pas seulement du côté de l’opposition. Le président Zuma est acculé de toute part, l’opposition, la société civile, et même l’ANC, le parti qui l’a conduit au pouvoir.

En décembre dernier, le Comité d’intégrité de l’ANC aurait demandé au chef de l’État de démissionner, un comité composé de grands noms de la lutte anti-apartheid et dont les recommandations sont en général prises en compte, ou du moins, discutées au plus haut niveau. Et visiblement, le président aurait refusé de se plier à leur requête. Et pour cause, il ne souhaite pas laisser de porte ouverte à un régime piloté par l’occident.

Pour les analystes politiques, cela montre que la dissension est de plus en plus forte au sein du mouvement, que le chef de l’État ne veut surtout pas quitter le pouvoir avant d’avoir choisi son successeur en décembre prochain, mais également que l’ANC devient un parti autoritaire, qui voit en toute opposition une volonté de changement de régime piloté par l’étranger. Ce que Zuma considère comme une trahison à la révolution sud-africaine.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook