ABIDJAN : YOUSSOUF KOUYATÉ POURRAIT PERDRE SON POSTE

Au vu de l’insécurité galopante dans la ville d’Abidjan et à moins de six semaines de la tenue à Abidjan du 5e sommet UE-Afrique qui réunira plus de 60 dirigeants africains et européens, les 29 et 30 novembre 2017, le président Alassane Ouattara serait bien préoccupé par les nombreux événements de ces derniers jours, et demanderait désormais la tête du directeur de la police nationale.
C’est en tout cas ce qui meuble les conversations des uns et des autres dans les couloirs de la police nationale dans la capitale ivoirienne.
Dans cette ville qui est connue pour sa tranquillité et la joie de vivre, Abidjan collectionne les faits divers avec violence : – Attaque d’un fourgon de la Sotra à Port Bouet. Plusieurs dizaines de millions de francs CFA emportés par les malfrats. – Braquage au Centre commercial Carrefour de Marcory, plus de 7.000.000CFA emportés par les malfrats…

Pourtant, le commissaire Youssouf Kouyaté disposerait d’une dizaine d’unités avec des équipements de dernière génération qui devraient lui permettre de renverser la vague croissante des actes de braquages qui sévissent à Abidjan.

Pour se défendre, l’actuel commissaire divisionnaire – major, Youssouf Kouyaté a multiplié les sorties médiatiques pour tenter de convaincre l’opinion et les autorités ivoiriennes sur l’efficacité de sa stratégie de lutte contre la criminalité et l’insécurité à Abidjan mais, rien n’y change. Très vite, celui qui aime se faire appeler, le bâtisseur, aura déchanté, puisque les braquages et agressions ont repris de plus belle. Toutes ses actions concourent à révéler malheureusement les carences de la politique sécuritaire du gouvernement ivoirien. Et pourtant, jamais la police et le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique n’ont eu autant d’équipements dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.

Alassane Ouattara ulcéré par les derniers braquages aurait sondé ces derniers jours le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique pour le changement du patron des policiers ivoiriens dans les meilleurs délais. Mais la vérité est que le ministre Sidiki Diakité et le directeur de la police sont tous deux originaires de Odienné (ville du nord-ouest de la Côte d’Ivoire) et sont donc très liés; tellement liés que le DGPN passerait la majeure partie de son temps non pas auprès de ses hommes mais plutôt au ministère de l’intérieur et de la sécurité.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video