À SEVRAN, UN HOMME ABATTU AU MILIEU DE 250 PERSONNES !

On sait désormais pourquoi il est si important d’obtenir une autorisation de la préfecture pour organiser un rassemblement. Et l’arrivée des beaux jours, en France, n’est pas pour arranger les choses. «Dès le printemps, des rassemblements non autorisés se multiplient dans plusieurs quartiers de la ville, provoquant des problèmes d’ordre public et des tensions avec le voisinage», rappelle-t-on dans l’entourage du maire Stéphane Gatignon (UDE).

Samedi dernier, un groupe de plus de 250 personnes de la communauté antillaise, se rassemblait dans un parc à Sevran, en Seine – Saint – Denis, où ils organisait un barbecue. Gregory, y était accompagné de sa famille, quand à 22h30, des détonations ont retenti, faisant une victime. Gregory est au sol. Il vient d’être abattu de plusieurs balles dans la tête devant des centaines de personnes.

«C’est horrible, ça s’est passé devant sa famille», témoignera, encore choquée, une amie de Gregory. «Tout ça pour le vol d’une chaîne». Visiblement, Gregory aurait reconnu dans l’assemblée l’homme qui lui avait volé une chaîne en or, trois ans plus tôt, selon les propos d’une proche de Grégory. Son agresseur d’hier s’est saisi de son arme faisant à nouveau du père de famille de 33 ans, sa nouvelle victime, avant de prendre la fuite.

Rapidement, les pompiers ont débarqué pour tenter de ranimer la victime, qui présentait une plaie entre les deux yeux et était en arrêt cardio-respiratoire. Grégory est décédé sur les lieux du crime. Et ce dimanche, l’agresseur n’avait toujours pas été interpellé. Encore une organisation non autorisée qui a mal tournée, car aucune sécurité policière n’avait été prévue.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook