• Accueil
  • >
  • SPORT
  • >
  • À LA RENCONTRE DU PETIT RUDOLPH, LE FUTUR USAIN BOLT

À LA RENCONTRE DU PETIT RUDOLPH, LE FUTUR USAIN BOLT

C’est son retour sur la piste ce week-end qui a attiré l’attention sur Rudolph Ingram Jr. Le jeune de Tampa, en Floride (États-Unis) qui a déclaré qu’il avait commencé l’entraînement à 4 ans, avait quitté la compétition dans son sillage, remportant le 100 mètre en 13,48 secondes – ce qui serait un record américain pour son groupe d’âge. Il semble reprendre là où il s’était arrêté l’été dernier, quand il a remporté le 100 et a terminé deuxième sur le 200 dans son groupe d’âge au championnat de l’Amateur Athletic Union (AAU).

Un phénomène du sprint à seulement 7 ans

Avec des dreadlocks en bataille, des abdominaux en béton et un don pour le sprint, ce petit phénomène de la course a déjà un surnom : « Blaze the Great ». Il a même été appelé « le prochain Usain Bolt » et ce n’est peut-être pas une hyperbole. Il affole sur les réseaux sociaux avec un compte Instagram en croissance qui dépasse les 300 000 vues pour ses vidéos de plus en plus virales. Il a également des compétences en football américain et a attiré l’attention de LeBron James et des Buccaneers de Tampa Bay.

« Je peux lui donner tous les outils pour être formidable, mais son dynamisme, son éthique de travail et sa mentalité de compétiteur placent la barre encore plus haut », a déclaré son père, Ralph Sr sur ABC. « Il n’aime pas se sentir perdant, il veut gagner », a-t-il ajouté.

Il fait déjà aussi les gros titres de la presse américaine. « Ce phénomène de course de 7 ans est déjà plus rapide que vous » (SB Nation). « ‘Blaze The Great’, 7 ans, semble avoir une super vitesse sur la piste » (USA Today). « Monstre sportif de 7 ans ne peut pas arrêter de devenir viral » (New York Post).

Le receveur écarté (de football américain) Mike Evans était parmi ceux qui ont été impressionnés lors de la visite d’Ingram chez les Buccaneers l’été dernier.

« Personne ne voit l’arbre pousser »

Le père de Blaze gère son compte Instagram et supervise ses séances d’entraînement. Il a expliqué qu’il essayait de faire en sorte que son fils mène une vie normale. « Je n’ai jamais manqué un entraînement, jamais manqué un match, et je fais toutes ses séances d’entraînement », a déclaré Ingram Sr (son père) avant d’ajouter : « C’est une superstar pour tous les autres. C’est mon bébé. Je suis le manager, le vidéographe, le formateur et le chauffeur Uber. . . sans le pourboire. L’astuce, c’est juste de le voir heureux et d’aimer ce qu’il fait. Si cela inclut la NFL ou les Jeux olympiques, tant mieux. Sinon, c’est génial aussi. Et après ? Scientifique concepteur de fusée ? Allons-y. Peu importe ce que c’est. Je suis derrière lui ».

Ingram, qui a également publié les bulletins de notes de son fils sur Instagram afin que l’on découvre aussi ses aptitudes scolaires, a par ailleurs confié : « Personne ne voit l’arbre pousser. Tout ce qu’ils voient, c’est quand c’est grand et beau. Ils ne le voient pas quand ce n’est qu’une graine, quand vous l’arrosez. Vous devez rester derrière votre enfant et le soutenir et l’arroser constamment. Il finira par devenir quelque chose». Un génie du sprint sans doute !

Stéphane BAI

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook