• Accueil
  • >
  • ACTUALITÉ
  • >
  • À Montréal, les noirs interpellés quatre fois plus que les Blancs par le SPVM

À Montréal, les noirs interpellés quatre fois plus que les Blancs par le SPVM

Le nouveau rapport du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) vient de tomber. Ce rapport révèle que les noirs courent quatre fois plus de risque que les blancs d’être interpellés par la police à Montréal.
Alors qu’ils ne constituent que 10% de la population, les Noirs ont fait l’objet du quart des interpellations du SPVM entre 2014 et 2017. À titre comparatif, ce chiffre atteint environ 40% chez les Blancs, qui représentent plus de 65% de la population.
Portant uniquement sur les interpellations, excluant ainsi les amendes et/ou les accusations criminelles, ce rapport indique aussi que les personnes d’origine arabe risquent deux fois plus d’être interpellées que les blancs.
Il s’agit, encore une fois, d’une proportion démesurée par rapport aux crimes ou infractions aux règlements municipaux qui sont réellement constatés. Les auteurs du rapport – le professeur à l’École de criminologie de l’UdeM Massimiliano Mulone, le professeur au Département de sociologie de l’UQAM Victor Armony et l’enseignante à l’Université TELUQ Mariam Hassaoui –, sont catégoriques. Il s’agit pour eux d’ « une forme de discrimination systémique ».
Le chef de police Sylvain Caron s’est dit « très préoccupé » par les résultats et s’est engagé à mettre en place des mesures concrètes pour y répondre : « Il est possible que les chiffres dévoilés aujourd’hui choquent la population. Je le comprends très bien. Je peux vous assurer qu’on va tout faire pour réduire les biais dans les interpellations, afin qu’elles soient réalisées de manière juste et équitable », a-t-il indiqué.
Sarah Kossonou

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video