QUI A COUPÉ LES TRESSES D’ALICIA ?

La petite Alicia vit à Fontenay-aux-Roses avec ses parents, âgée de 3 ans, elle passe ses journées du mercredi dans un centre de loisirs. Elle est rentrée chez elle avec une bonne partie de ses cheveux coupés à ras, sur le haut du crâne ce mercredi 09 janvier à Fontenay-aux-Roses.

Comme rapporté par le Parisien, le père d’Alicia est passé récupérer sa fille en fin d’après-midi au centre de loisirs de La Roue, à Fontenay-aux-Roses, comme il a l’habitude de le faire tous les mercredis. Il retrouve sa fille avec une bonne partie de sa chevelure en moins, du front jusqu’au milieu du crâne.

Gueda la mère d’Alicia raconte les faits : » Quand son père est arrivé, la petite était toute triste, elle avait les yeux gonflés. C’est à ce moment-là qu’il a remarqué le trou dans ses cheveux. »

Le père ayant constaté l’état dans lequel se trouve sa fille (la petite fille est coiffée de tresses plaquées sur son crâne, deux d’entre elles, les plus centrales, ont disparu) a demandé au directeur et aux animateurs s’ils avaient vu quelque chose : ‘’ Mon mari a demandé au directeur et aux animateurs présents s’ils avaient vu quelque chose. Mais personne ne savait rien’’, ajoute Gueda la mère de la fillette.

Quand la mère interroge Alicia, elle n’obtient aucune information claire :’’ Alicia a cité le nom d’un animateur, puis de copains. Mais c’est flou. Pendant la nuit, elle a pleuré et n’a presque pas dormi… ‘’, confie la mère.

Une réunion avait été organisée deux jours après, en mairie entre la maman, l’adjoint à l’enfance, la directrice de l’enfance et le directeur du centre.

Le chargé de l’enfance, Dominique Lafon a assuré qu’une enquête interne était en cours pour savoir ce qui s’est passé avec la petite. ‘’C’est la procédure. Dès qu’il y a un fait supposé, on auditionne les animateurs et le personnel communal présent, on vérifie les taux d’encadrement, et des sanctions peuvent suivre.’’, a-t-il expliqué

À la suite de cette réunion, la mère d’Alicia est révoltée : ‘’à part un échange de mails sans réponse concrète, rien ne se passe’’, affirme Guéda.

‘’Ils m’avaient dit qu’ils me tiendraient informés les jours suivants. Je suis inquiète pour ma fille, surtout si la personne qui a fait ça est toujours dans le centre  », ajoute t’elle.

Après une visite chez un médecin généraliste, un pédiatre et un dermatologue, la petite n’a subi aucune violence, et les spécialistes soutiennent que cet acte ne pouvait être l’œuvre d’un enfant vu la précision :’’ Ils n’ont pas constaté de lésions, ce qui signifie que les cheveux n’ont pas été arrachés, mais coupés », explique-t-elle. Les parents d’Alicia ont porté plainte et comptent suivre cette affaire jusqu’au bout.

KHOUDIA GAYE

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook