• Accueil
  • >
  • POLITIQUE
  • >
  • À 3 MOIS DE LA PRÉSIDENTIELLE, U.KENYATTA AUGMENTE LE SALAIRE MINIMUM

À 3 MOIS DE LA PRÉSIDENTIELLE, U.KENYATTA AUGMENTE LE SALAIRE MINIMUM

Uhuru Kenyatta au chevet des travailleurs à quelques mois de la présidentielle ! Dans exactement 3 mois, les kényans sont appelés aux urnes afin d’élire leur président. Friands de changements comme en 2002, cette élection s’annonce d’ores et déjà historique pour les Kenyans.

L’opposition réunie par une coalition (NASA), s’apprête à affronter comme un seul homme la coalition gouvernementale. Chaque camp affute ses armes et sa stratégie. Le président kenyan Uhuru Kenyatta, qui a présidé les célébrations de la fête internationale du travail cette année à Nairobi, a décidé d’augmenter le salaire minimum des travailleurs de 18% pour atténuer l’impact de l’inflation élevée pour les personnes à faibles revenus, lequel a atteint un nouveau pic de 11,5% en avril depuis 57 mois. Cette augmentation vise donc à apaiser la situation défavorable de la couche inférieure de la main-d’œuvre kenyane.

     Le président kenyan a également émis une directive visant à augmenter les primes non imposables et le paiement des heures supplémentaires à 1.000 dollars pour aider les personnes à faible revenu. « Je comprends que vous voulez avoir plus de revenus disponibles pour pouvoir répondre aux besoins de vos familles. Je suis conscient que les travailleurs à faibles revenus ont du mal à satisfaire leurs besoins fondamentaux », a-t-il déclaré. « Il n’est pas juste qu’ils soient lourdement taxés », M. Kenyatta a donné l’ordre au secrétaire du cabinet pour l’industrialisation, Adan Mohamed pour convoquer une réunion d’urgence avec les employeurs pour explorer des mesures visant à amortir l’impact des coûts associés aux facteurs non liés au travail pour les personnes à faible revenu. Le gouvernement a mis en place une application mobile dédiée au code du travail pour permettre aux salariés de jouir pleinement de leurs droits. Cependant, il faut noter que ces augmentations interviennent à quelques mois de la présidentielle prévue pour août 2017.

Fort d’un quinquennat, celui qui a été Élu président du Kenya le 09 avril 2013, qui est candidat à sa propre succession n’a pas manqué d’ailleurs de demander aux kényans de lui accorder un nouveau mandat. « Nous voulons continuer à faire ces choses. Donnez-nous la possibilité de poursuivre le bon travail », a déclaré le Président Kenyatta, faisant référence à l’élection à venir.

Une élection de tous les dangers qui s’annonce serrée de toute évidence. Uhuru Kenyatta sera opposé à Raila Odinga le 8 août sous la bannière de la principale coalition d’opposition, l’Alliance Nationale (NASA). Les tensions entre majorité et opposition se sont cristallisées ces dernières semaines autour de l’adoption d’amendements à la loi électorale, l’opposition accusant la majorité de vouloir truquer les élections.

En 2007, on s’en souvient des soupçons de fraude avaient entraîné des violences faisant plus de 1 000 morts.

NegroNews

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook

DailyMotion random video