UN 4e TITRE MONDIAL ET UN RECORD POUR BILES

L’Américaine Simone Biles a remporté pour la quatrième fois le titre de championne du monde du concours général, jeudi à Doha, devenant la première gymnaste à réaliser pareille performance, et dépassant la Russe Svetlana Khorkina, triple championne du monde.

La native de Colombus (Ohio) de 21 ans, inscrit encore un peu plus son nom dans la légende de son sport, elle qui détient avec douze titres mondiaux le record chez les femmes, devant les neuf médailles d’or de Khorkina. Biles a fait à Doha son retour à la compétition internationale après des Jeux Olympiques fastueux à Rio en août 2016, où elle était rentrée du Brésil avec cinq médailles dont quatre en or – concours général, sol, saut et par équipes, plus le bronze à la poutre. Elle avait coupé après les JO, puis avait révélé en janvier qu’elle faisait partie des victimes de Larry Nassar, ex-médecin de l’équipe féminine de gymnastique à l’origine d’un des plus graves scandales de l’histoire du sport américain, condamné lourdement pour des centaines d’agressions sexuelles commises pendant deux décennies. Elle n’a repris la compétition que fin août aux Etats-Unis.

Avec un total de 57,491 points, Biles a, pourtant, été loin d’être irréprochable dans l’exécution de ses mouvements au saut et à la poutre, mais la petite ouverture laissée à la concurrence n’a pas été saisie. La médaille d’argent est revenue à la Japonaise Mai Murakami (55,798), alors que l’Américaine Morgan Hurd, tenante du titre, complète le podium (55,732).

Mais si tout le monde applaudi cette performance, la concernée elle-même ne semble pas être emballée.« Je suis déçue. Cette victoire ne montre pas qui je suis. Je suis contente de retrouver le podium malgré les chutes. Il me reste les finales pour me racheter mais… C’est dingue ! Vous savez, j’aurais espéré que cela ne se passe pas comme ça. Les autres filles ont travaillé si dur et j’ai l’impression qu’elles méritaient davantage que moi, parce qu’un titre dépend de la qualité de ta performance sur l’instant et la mienne n’était pas là. », a lâché la championne.

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook