23 JUILLET 1892 : NAISSANCE DE HAÏLÉ SÉLASSIÉ

Empreint de mystère et de légende, le nom de l’Ethiopie évoquera à jamais le souvenir de cette silhouette qui se dressait, solitaire, à la tribune de la Société des Nations en 1936, pour mettre le monde en garde contre l’agression fasciste de l’Italie. Sa Majesté Hailé Sélassié 1er, empereur d’Ethiopie, restera également pour l’histoire l’un des pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine dont il offrira le siège à Addis Abeba. Mais il reste le chef spirituel des rastafariens qui effectuent régulièrement leur pèlerinage en Ethiopie.

Le 23 juillet est une date symbolique pour la communauté Rasta puisqu’il s’agit de la date de naissance de l’empereur « Haïlé Sélassié I ». Vieille monarchie héréditaire de droit divin, l’Ethiopie est le seul Etat africain à avoir toujours conservé son indépendance et à avoir résisté aux tentatives d’hégémonie étrangère. La lignée dite « salamonide » dont Sélassié était issu remonte à plus de 3 000 ans.

Né en 1892 sous le nom de Tafari Makonnen (« celui qui est craint »), il est le 25e descendant direct de la légendaire dynastie du roi Salomon et de la reine de Saba, Haïlé Sélassié présida aux destinées d’un pays à l’histoire ancienne et farouchement indépendant.

Son père était gouverneur de la province du Harar en Ethiopie et un héros de la bataille d’Adoua de 1896 remportée par les troupes éthiopiennes contre les Italiens. L’empereur régnant Ménélik II était son grand-oncle. En 1916, une assemblée de notables dépose le petit-fils et l’héritier de Ménélik pour proclamer sa fille impératrice d’Ethiopie et son cousin Ras (« Duc ») Tafari régent de la Couronne. A la mort de sa cousine en 1930, le régent monte sur le trône sous le nom de « Haïlé Sélassié 1er », qui signifie « le pouvoir de la Trinité ». L’empereur se fait également appeler « Roi des rois d’Ethiopie, seigneur des Seigneurs, Lion conquérant du royaume de Juda, Lumière du Monde, élu de Dieu ». La cérémonie de couronnement du nouvel empereur dans la cathédrale Saint-Georges d’Addis Abeba, à laquelle assistaient des représentants de douze pays dont le duc de Gloucester, un maréchal de France et un prince italien, fut fastueuse et eut un retentissement mondial. Haïlé Sélassié fit la couverture de l’hebdomadaire américain Time Magazine qui le proclama « Homme de l’année 1930 ».

Il fonde l’Organisation de l’union africaine même si la seconde guerre italo-éthiopienne l’oblige à l’exil, en Angleterre. Il revient en 1944, et règne jusqu’en 1973, lorsque la crise économique débouche sur une révolution, en 1974.

Il est déchu et meurt l’année suivante le 27 août 1975. Il est pour les rasta, le messie envoyé sur terre. Ils le voient comme le « dirigeant légal de la Terre ».

Commentaires

commentaires

Précédent «
Suivant »

Suivez-nous sur Facebook