LES START-UP AFRICAINES CHAMPIONNES DE LEVÉE DE FONDS

Yabacon Valley, Silicon Savannah, autant de régions d’Afrique qui regorgent de nombreux incubateurs de start-up. L’industrie du numérique s’empare de l’Afrique et désormais les start-up se font remarquer des investisseurs, car elles apportent des innovations ce que l’on nomme de façon globale la « Tech Africaine ».

Si les investisseurs internationaux s’engagent massivement dans les start-up du continent, trois pays se font remarquer par le montant global de la levée de fonds qu’ils ont pu atteindre, ce sont : le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Kenya.

D’abord le Nigeria qui occupe la première place du podium grâce à des entreprises de technologie, de la «Yabacon Valley», qui ont attiré 109 millions de dollars au cours de l’année écoulée. L’Afrique du Sud suit de près avec 96,7 millions de dollars en 28 levées de fonds. Enfin, 21 start-up de la «Silicon Savannah», hissent le Kenya à la troisième place de ce podium africain. « Ces trois pays leaders attirent encore la grande majorité de l’investissement tech sur le continent. Les autres pays, qui sont engagés dans une innovation digitale toute aussi structurante, restent sous-représentés et constituent donc une opportunité encore inexploitée pour les investisseurs », explique Cyril Collon, general partner chez Partech Ventures,le fonds de capital – risque.

Ensemble, ce sont 77 start-up africaines qui ont pu réaliser 366,8 millions de dollars auprès d’investisseurs en 2016. Selon Partech Ventures, le fonds de capital-risque, les investissements internationaux en Afrique, représentent désormais une progression nette de 33 % par rapport à 2015 où les investissements s’élevaient à 276 millions de dollars. « Cinq pays francophones, dont le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, la Tunisie, le Maroc) ont attiré en 2016 plus de 10 % de l’investissement total, soit 37 millions de dollars contre seulement 2 % en 2015 (6 millions de dollars). Cela renforce notre conviction que cette partie de l’écosystème africain est appelée à produire elle aussi ses champions dans les années à venir ».

Commentaires

commentaires