« L’EXPROPRIATION DES TERRES SANS COMPENSATION », LA JUSTICE DIT STOP !

« Peuple d’Afrique du Sud, si vous voyez une belle terre, prenez-la, elle vous appartient. ». Si depuis l’apartheid la majorité des terres est détenue par la minorité blanche, Julius Malema, saisi à bras le corps ce qu’il considère être une injustice et invite la population sud-africaine noire à s’emparer de ces terres sans compensation aucune.

Le chef du parti radical des Combattants pour la liberté économique (EFF), incite régulièrement ses partisans à l’expropriation des terres agricoles détenues par les blancs, sans compensation financière. Cette démarche lui a plusieurs fois coûté des procédures judiciaires. Mais alors que la propriété de la terre demeure un sujet très sensible en Afrique du Sud, la justice a enfin tranché ! Désormais Julius Malema a interdiction de réitérer ses propos visant à l’expropriation des terres, sous peine d’arrestation.

AfriForum, un groupe de pression proche des fermiers blancs qui a saisi la justice, s’est félicité de cette décision. « Au Parlement, Julius Malema est toujours en train de critiquer le président Jacob Zuma, l’accusant de ne pas respecter la Constitution, explique Armand Greyling, leur porte-parole. Mais lui-même incite à la violence et à l’occupation illégale de la terre, ce qui va complètement à l’encontre de la Constitution. », peut-on lire sur le site d’information RFI.

NegroNews

Commentaires

commentaires