LE PASSEPORT AFRICAIN SORTIRA PLUS TÔT QUE PRÉVU

Le passeport africain sortira plus tôt que prévu. Le Conseil de Paix et de Sécurité (COPS) de l’Union Africaine (UA), dans sa dernière réunion, le 23 février 2017, a invité tous les chefs d’États membres à procéder à l’adoption du passeport africain. À cet effet, force sera à ces États de se conformer à cet engagement continental, qui débouchera à bon nombre d’avantages. 

Tous les gouvernements des pays concernés seront conviés à travailler en collaboration avec l’Union Africaine, afin de rendre beaucoup plus fluide le processus de délivrance sur le plan national en amont, en partant des prérogatives politiques internationales du continent et de la conception, et des spécifications continentales. 

Dans cette logique, les premiers seront attribués de manière simultané à deux États, le Tchad et le Rwanda. Pour l’instant, peu d’États sont passés à l’acte. Seuls le Bénin, l’île Maurice, le Ghana, le Rwanda et les Seychelles ont déjà commencé a délivrer des visas à l’arrivée pour les ressortissants africains.

La Commission invite les autres États à faire de même en mettant en place les mesures nécessaires pour assurer la délivrance de visas à l’arrivée pour les ressortissants africains tout en prenant compte au parallèle des mesures sécuritaires nécessaires.

Commentaires

commentaires