KÉVIN, LE « KUNG-FU COP » EST OFFICIELLEMENT DEVENU POLICIER

Kevin Philippy est officiellement devenu gardien de la paix. Alors qu’il était juste adjoint de sécurité, l’homme dont la voiture avait été incendiée par les casseurs au mois de mai, à Paris, a fait preuve d’une rare bravoure en s’opposant courageusement face à un manifestant qui le frappait avec un bâton. D’où son surnom de « Kung Fu Cop », que les internautes lui ont attribué.

En marge d’une protestation contre la loi du travail, des militants avaient initié des manifestations de très grandes envergures à Paris. C’est dans cette optique que du néant a pu surgir Kevin. Pourtant ce n’était vraiment plus dans les projets de ce dernier d’espérer une quelconque place au sein de la police, ayant échoué à un examen pour devenir policier. 

Mais si bien que son souhait puisse se réaliser, c’est sûrement grâce à l’appui d’un syndicat de police qui, depuis son acte de bravoure avait demandé son intégration. Une demande d’adhésion fortement préconisée mais aussi appuyée par Bernard Cazeneuve.

« J’ai demandé au directeur général de la police nationale, en raison de l’image qu’il a donnée de l’institution, de bien vouloir prendre toutes dispositions pour que Kevin puisse être intégré comme gardien de la paix dans la police nationale », avait déclaré Bernard Cazeneuve.

Kevin, après cet épisode avait aussi été décoré par le ministre de l’intérieur depuis l’affaire du quai de Valmy à Paris, il pourra enfin jouir de ce poste de policier tant souhaité pour mieux ramener l’ordre.

Commentaires

commentaires