QUI EST DONC OSHUN LA DÉESSE NIGÉRIANE QUE BEYONCÉ A INCARNÉE DURANT LES GRAMMYS AWARDS 2017 ?

Habitué aux coups d’éclat, la prestation remarquée de Beyoncé Knowles Carter lors de la 59e cérémonie des Grammys Award n’est pas passée inaperçue. Même si la star planétaire n’a pas remporté de prix, la chanteuse a tout de même battu un double record avant la cérémonie : celui du nombre de nominations pour une même édition des Grammy Awards, et le plus grand nombre de nominations dans la carrière d’un artiste : 62. Avec ses deux nouveaux trophées, Beyoncé reste la 2e artiste féminine à détenir le plus grand nombre de Grammy : 22, derrière la chanteuse country Alison Krauss. La chanteuse était apparue sertie d’or, une couronne sur la tête, montrant pour la première fois son ventre rond au public. Enceinte de jumeaux elle s’est illustrée sous les traits d’une divinité du panthéon Yoruba : la déesse Oshun. Qui est donc celle qui a eu grâce qui yeux de la diva ?

La prestation de Beyoncé qui s’est ouverte par des images holographiques projetées sur un écran géant qui a fini par céder la place à la chanteuse marchant en direct sur scène. L’imagerie holographique représentait « Queen B » incarnant Oshun : la déesse yoruba de la rivière de la fertilité. Selon la blogueuse Fatou Ndiaye (blackbeautybag sur Instagram), l’invite d’une divinité africaine est une pure mise en scène de sa grossesse, une ode à la maternité qu’un hommage à la culture Yoruba. Les Yorubas sont un peuple du sud-ouest du Nigeria. « La déesse Oshun est associée chez les femmes Yoruba aux concepts de la féminité, de l’unité et du pouvoir des femmes. D’ailleurs les peuples cubains et brésiliens issus pour beaucoup du Nigeria par l’esclavage prient cette déesse nigériane et célèbre chaque année cette divinité habillée en jaune. » Explique Fatou Ndiaye.
Beyonce a interprété deux chansons de l’album « Lemonade » : « Love Drought » et « Sandcastles » chantées au milieu de lignes poétiques. « Love Drought », tout en étant soutenu par un groupe de danseurs. Cependant, elle a fait une interprétation dévastatrice des châteaux de sable. « Vous souvenez-vous d’être nés? » Demanda la chanteuse. Une partie de la prestation a montré des images de trois générations de sa famille, y compris sa mère, et sa fille Blue Ivy Carter. Vêtu d’une robe d’or et d’une coiffure, Beyonce jouait sur une longue table entourée de danseurs. Elle s’assit sur une chaise et se pencha en arrière dans un tour de gravité. La prestation s’est terminée sur une belle note de Beyoncé récitant une autre ligne de Shire, «Si nous allons guérir, laissez-le être glorieux, mille filles lèvent leurs bras »

Commentaires

commentaires