EBONEE DAVIS DÉNONCE LE RACISME DANS LE MILIEU DE LA MODE

« Plutôt que de vouloir faire rentrer ma beauté dans vos standards pré-établis et de me demander de changer, élargissez vos critères de beauté pour les rendre inclusifs (…) L’industrie de la mode ne reflète pas seulement des standards de beauté. C’est le reflet de l’état actuel de notre démocratie. »
Dénonçait le mannequin afro-américain lors d’une conférence TED quelques jours plus tôt à l’Université du Nevada. Le jeune mannequin s’est exprimé pendant dix minutes sur la place accordée aux mannequins issus de la diversité (Noirs, asiatiques et latinos).

Celle qui subit régulièrement au cours des castings le racisme ordinaire, avec la question « D’où venez-vous ? » presque systématiquement posée lors de ses castings alors qu’Ebonee, comme ses parents, est née à Seattle. Et même le racisme tout court avec la question « Tu es si belle… Tu es forcément métisse, non ?. Le mannequin a pris conscience de son devoir de parole lors du meurtre d’Alton Sterling, vendeur ambulant afro-américain tué par la police en juillet dernier. La jeune femme est montée au créneau pour dénoncer ce racisme.

Les Fashion Week de Londres et de New York ont prôné la diversité en incluant des mannequins noirs, asiatiques, plus-size ou transgenre pour prendre part au défilé en guise de faire-valoir. Pour Ebonee, l’inclusion des mannequins issus de la diversité n’est pas celle qui consiste à les faire défiler sans plus sur un podium, mais plutôt celle qui considère que tous les types de femmes ont droit à leur place sur les podiums.

NegroNews

Commentaires

commentaires