UN KENYAN FABRIQUE UN ENGRAIS RÉVOLUTIONNAIRE

Les agriculteurs africains peuvent pousser un grand « ouf » de soulagement. Samuel Rigu n’est pas le messie, mais il s’est donné pour mission de sauver l’agriculture africaine.

Ce jeune kenyan diplômé en agro-industrie, vient de fabriquer un engrais censé pallier aux nombreux problèmes auxquels font face les agriculteurs africains. Une aubaine pour ce secteur (agricole) qui emploie une proportion significative de la population active dans les pays du sud et qui selon un rapport récent de la Banque mondiale, peut générer près de 1000 milliards de dollars à l’horizon 2030.

Réduire les coûts d’importation d’engrais (jugés exorbitant), augmenter les rendements agricoles à hauteur de 30%, pallier aux problèmes de fertilité et d’acidification auxquels sont confrontés les sols africains. Voilà les prérogatives que s’est assigné Samuel Rigu en mettant sur pied « Safi Sarvi Organics » : un engrain révolutionnaire fabriqué à base de charbon à usage agricole et de déchets organiques issus des récoltes. Selon le site ecceafrica, les éléments qui entrent dans la composition de cet engrais à bas prix, permettraient aussi de supprimer le carbone de l’atmosphère. En effet, les premiers tests ont monté que l’utilisation de Safi Sarvi Organics sur un hectare éliminerait de l’atmosphère 2,2 tonnes de dioxyde de carbone par an. Une vertu de plus qui s’ajoute à celles déjà citées.

Commentaires

commentaires