​À 14 ANS, ELLE SE SUICIDE EN DIRECT SUR LE NET

Nakia Venant, tout juste âgée de 14 ans, dans un geste de désespoir, s’est donnée la mort en direct sur facebook. Elle vivait à Miami au sein d’une famille d’accueil, portait de «longs cheveux et avait un sourire adorable», décrit le «Miami Herald».
Ce dimanche, la jeune fille américaine s’est ôtée la vie. Les raison d’un tel geste sont encore peu claires. Nakia a seulement pris le soin d’écrire les mots «Je ne veux plus vivre», mots auxquels elle a rajoutée trois émojis tristes. Suite à cela, aidée d’une écharpe, elle s’est pendue. Une de ses amies ayant vue la vidéo de sa camarade a alertée les pompiers, malheureusement il était déjà trop tard, ces derniers ont en vain tenté de la réanimer. Son décès a été prononcé à l’hôpital peu de temps après.

«Nous sommes horrifiés et dévastés par l’annonce de la perte de cette jeune fille», a déclaré le porte-parole des services sociaux de Floride, Mike Carroll. «Nous allons faire tout notre possible pour soutenir cette famille et ceux qui tenaient à elle au cours de leur deuil. Nous allons conduire une enquête pleine de compassion afin d’en savoir plus sur l’histoire de cette enfant», a-t-il ajouté. «Nakia était intelligente, elle adorait sourire, elle avait beaucoup de charisme», s’est souvenue dans le «Miami Herald» une amie proche de la famille.

Si les raisons précises de cet acte sont encore méconnues, il existe déjà un coupable désigné, ne serait-ce que dans une moindre mesure. Il s’agit des services de familles d’accueil. En effet, ce suicide qui est de trop relance le débat sur la privatisation desdits  services sociaux dans l’État de Floride. «En quittant ce monde de cette façon, Nakia a mis en lumière toutes les erreurs des services de familles d’accueil de Floride» affirme l’avocat de sa mère au cours d’une conférence de presse donnée a l’occasion. Déjà plus jeune, l’adolescente avait été victime d’agression sexuelle par une des nombreuses personne ayant sa garde. Nakia aurait connu au moins 10 maisons différentes depuis le mois d’avril, a encore commenté l’avocat. Et comme si cela ne suffisait pas, ABC affirme que, depuis au moins 7 ans Nakia Venant enchaînait les familles d’accueil. Pour l’avocat, cet incident tragique est à mettre au crédit de l’État qui a autorisé des entrepreneurs privés à gérer des familles d’accueil, depuis lors, de nombreux drames ont eu lieu. «Nous sommes là, tragiquement, à parler de la vie d’un autre enfant à cause de cette privatisation horrible des services de famille d’accueil en Floride». «J’avais demandé leur aide pour prendre soin de mon bébé et à la place, elle s’est suicidée sur Facebook», a confié la mère, en larmes, lors de la même conférence de presse.

Commentaires

commentaires