113 MILLIONS DE MÉDICAMENTS CONTREFAITS SAISIS EN AFRIQUE

Le trafic de médicaments contrefaits ôterait la vie à 700000 personnes chaque année. Une réalité triste. L’Afrique qu’il faudrait par tous les moyens combattre. Et il faut bien le dire, si ce commerce illégal est très juteux, particulièrement en Afrique, cela est dû au manque de volonté politique. Bien heureusement, depuis quelques années, la guerre est déclarée à la contrefaçon. En 4 ans, pas moins de 900 millions de saisies ont été réalisées en Afrique. ‎
L’Organisation mondiale des douanes et l’Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments (IRACM) ont menés une opération coordonné dans plusieurs ports africains. Et il faut l’avouer, les résultats de l’opération ACIM, sont assez probants. Réalisée en début septembre, l’opération a menée à la prise de 113 millions de médicaments frauduleux dans 16 pays. Une énième opération qui s’ajoute à plusieurs autres, 4 pour être précis. « Sur les 243 conteneurs maritimes inspectés, 150 contenaient des produits illicites ou contrefaits », a fait savoir dans un communiqué le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya.
Un travail nécessaire quand on sait les conséquences de ce trafic. Pour l‎a seule année de 2013, la vente de faux médicaments contre le paludisme a provoqué la mort de 122 000 enfants de moins de 5 ans sur le continent africain. Le directeur de l’IRACM appelle les gouvernements à s’impliquer davantage. Il y va de la vie des milliers de personnes.
Toutefois, le continent africain est loin d’être le seul à être touché par le phénomène. 10% des médicaments vendus dans le monde sont contrefaits. ‎« On a trouvé en Allemagne, dans les hôpitaux, des versions trafiquées et diluées de l’Herceptin, un traitement du cancer du sein de Roche », indique ainsi Bernard Leroy,‎ le directeur de l’IRACM‎ au Figaro. Ce trafic rapporte tout simplement 20 fois plus que l’héroïne. Le business est donc, vous l’aurez compris, super lucratif. ‎

NegroNews

Commentaires

commentaires