GAMBIE : YAHYA JAMMEH QUITTE LE POUVOIR

Cette fois, c’est officiel. Yahya Jammeh abdique et laisse le pouvoir à qui de droit. La journée aura été longue et finalement fructueuse. C’est dans la nuit que le dictateur s’est déclaré favorable à cette option, sans doute à la faveur d’une pression constante et incessante. C’est au cours d’une allocution sur la chaîne nationale que le Président sortant s’est exprimé.
« Je crois en l’importance du dialogue et en la capacité des Africains à résoudre eux même les défis de la démocratie. C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de quitter la direction de cette grande nation », c’est par ses mots que Yahya Jammeh s’est exprimé.

Le président sortant qui contestait la victoire d’Adama Barrow était sous la menace d’une intervention militaire ouest-africaine. C’est donc contraint qu’il a laissé les rênes du pouvoir, même s’il a affirmé que sa décision « n’a pas été dictée par quoi que ce soit d’autre que l’intérêt suprême du peuple gambien‎». ‎

La‎ Gambie, petit pays anglophone totalement enclavé dans le Sénégal, à l’exception d’une étroite bande côtière, tourne ainsi la page à 22 ans de dictature. Et cela pacifiquement, ce qui est à féliciter. La diligence des présidents de la Mauritanie et de la Guinée Conakry a été ici d’une importance capitale, mais plus encore, la fermeté de la Cedeao devrait faire école en la matière.

Pour l’heure, l’accord conclu par les différentes parties dans cette affaire demeure inconnu. Quelle garantie Jammeh a t-il eu ? Dans quel pays ira t-il en exil?  Personne en l’état actuel ne saurait le dire. Nous y reviendrons certainement. ‎

Commentaires

commentaires