GAMBIE : PLUS DE 45.000 PERSONNES ONT DÉJÀ FUI LE PAYS !

« Environ 45.000 personnes sont arrivées au Sénégal depuis la Gambie » et « au moins 800 personnes se sont rendues en Guinée-Bissau », a déclaré aux médias à Genève un porte-parole du Haut-Comissariat des Réfugiés (HCR), Babar Baloch. En effet, depuis le début de l’année 2017, la Gambie vit dans un climat particulièrement tendu, c’est là la principale motivation de toutes ces personnes qui partent du pays.

Elles sont si nombreuses que les autorités sénégalaises restent prudentes sur les chiffres énoncés « Il s’agit d’une estimation », a-t-il voulu rassurer, précisant que les personnes que la majorité des personnes qui se sont déplacées sont les femmes et les enfants. Cependant les gambiens ne sont pas les seuls qui fuient le pays. Des sénégalais, des Ghanéens, des Libériens, des Libanais, des Guinéens et des Mauritaniens prennent des précautions en anticipant les manifestations à venir.

« Les prochains jours vont être critiques (…) davantage de personnes risquent de quitter le pays si la situation actuelle n’est pas résolue de façon pacifique rapidement », car des soldats de cinq des quinze pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) sont entrés jeudi en territoire gambien, dans le cadre d’une opération baptisée « Restaurer la démocratie », pour forcer au départ M. Jammeh.

Adama Barrow, élu au scrutin présidentiel le 1er décembre en Gambie, a prêté serment jeudi après-midi à l’ambassade gambienne à Dakar, ville où il est accueilli depuis le 15 janvier à la demande de la Cédéao.

NegroNews

Commentaires

commentaires