EXILE PROBABLE POUR YAHYA JAMMEH AU NIGERIA

Le parlement nigérian devrait sous-peu discuter d’un probable asile du président Jammeh au Nigeria. Une mesure qui pourrait servir dans le cadre d’un processus de réconciliation en Gambie.

L’annonce a été faite par Emmanuel Yisa Orker-Jev, un député sur la chaîne nationale NTA. Ce dernier a indiqué que les députés discuteront de la possibilité d’accorder à Jammeh « l’asile dans le cadre du processus de réconciliation de la crise actuelle en Gambie ». Toutefois, il est important de préciser que si elle est adoptée, la mesure n’engagera aucunement le gouvernement nigérian. Pour rappel le Nigeria avait déjà accordé l’asile à Charles Taylor en son temps.

Quand on sait que ce vendredi, le président nigérian Muhammadu Buhari sera à la tête d’une délégation de dirigeants de l’Afrique de l’Ouest à Banjul pour tenter de trouver une issue à cette crise qui fait tâche en Afrique de l’Ouest, ce désir du parlement nigérian n’est pas anodin. Bien au contraire on pourrait y voir une forme de continuité à l’action de Buhari qui se veut être pacifique. Le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama a fait savoir ce lundi que le recours à la force pourrait être envisagé, mais seulement en dernier recours pour permettre un transfert du pouvoir, « La violence doit être évitée, mais rien n’est exclu » a t-il déclaré.

La situation en Gambie est aujourd’hui critique. Le président sortant Yahya Jammeh affirme clairement ne pas quitter le pouvoir tant que la Cour Suprême ne se sera pas prononcée sur les élections frauduleuses qu’il qualifie de frauduleuses. Une position qui pose problème, d’autant plus que la cour suprême n’est elle même pas encore formée. En clair, elle ne se prononcera pas avant plusieurs mois, le temps de ‎permettre la composition d’un corps magistral à même de se prononcer sur cette question. ‎

Commentaires

commentaires

Archives

%d blogueurs aiment cette page :